Roadbook automatisé

Kommentare

9 Kommentare

  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Oui je pense que c'est une très très bonne idée qui comble une faiblesse de Land.

    CDLT

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Uwe B.

    Good feature, I would use it though I'm mostly hiking too. Sometime missing the small trails on my hikes through the mountains.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Alain DAVY

    Bonjour Bernard,

    Je pratique le vélo de route sur la base de circuits qui privilégient les petites routes de campagne, circuits que je prépare, préalablement, pour ensuite les "naviguer" grâce à mon Cross ; circuits où les changements de directions, de routes sont multiples (peut-être pas autant que l'exemple que tu montres toutefois mais quand même!).

    Dans ce contexte, je suis bien évidemment très, très intéressé par cette nouvelle fonctionnalité de roadbook automatique que tu nous proposes de développer et je ne peux que t'encourager vivement à le faire.

    En te remerciant une fois encore pour la quantité et la qualité du travail que tu manifestes dans la création et l'amélioration continuelle de GPXSWK ...

    Cdlt.

    Alain DAVY

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Juste a titre d'exemple les limitations de Land (un autre outil est indispensable pour y arriver) au delà de 100 à 150 points Land a énormément de difficultés. Dans ce cas c'est environ 300 points, pour 80 Km a VTT. 

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Marquis Philippe

    Je suis randonneur pédestre et souhaiterais nuancer les opinions des intervenants précédents. Nous avons la chance de bénéficier en France des merveilleuses cartes scan25 de l’IGN. La simple surcharge de ces cartes avec le tracé des randonnées suffit à mon bonheur. La lisibilité de l’itinéraire est parfaite pour un marcheur, même en cours de déplacement. A quoi bon y ajouter ces grosses icônes directionnelles qui obscurcissent le paysage cartographique sans apport notable à la qualité de l’orientation. Par contre, je conçois qu’un cycliste y trouve quel qu’avantage. Son boîtier GPS est fixé sur un guidon loin du regard et soumis aux cahots des chemins. Dans ce cas, les icônes directionnelles sont un facteur de lisibilité incontestable.

    En revanche, j’applaudis au travail de tybern.fr s’il devient la première étape d’un système de guidage vocal. Remplacer les consultations répétées de l’écran du GPS par des commandes sonores apporte au marcheur un confort inégalé. Plus besoin n’est de lâcher ses bâtons, fouiller dans une poche, retirer ses gants, mettre ses lunettes ... à chaque intersection. Il suffit d’exécuter l’ordre sonore qui survient juste à l’instant opportun. Malheureusement pour lui, le cycliste n’est pas concerné par le guidage vocal : il est assourdi par le vent de la vitesse et les bruits de la circulation. 

    Je fais appel au guidage vocal dans toutes mes randonnées pédestres depuis quatre ans. La préparation des traces est un peu fastidieuse, mais largement compensée par une marche l’esprit et les mains libérés de tout souci lié à l’orientation. On oublie vite les horribles icônes directionnelles puisque le GPS reste dans la poche.

    En pratique je dépose une par une, les icônes directionnelles adéquates, sur chaque point de manœuvre de la trace à l’aide de Land 9.2.3. C’est la dernière version qui autorise les glisser-déplacer en série pour créer les roadbooks. Ensuite je retraite le fichier trk « iconisé » avec un bout de programme personnel qui scanne ce trk et ajoute une ligne supplémentaire de sonorisation, à chaque fois qu’il détecte une icône directionnelle. Ensuite je convertis dans Land ce fichier trk « sonorisé » en fichier btrk pour enfin le charger dans mon GPS.

    Avec l’habitude, la mécanique que je viens de décrire requiert 15 à 30 mn pour une promenade de l’après-midi de 20 km. Je serais preneur de l’offre de Tybern s’il pouvait faire plus simple et plus rapide.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    A quoi bon y ajouter ces grosses icônes directionnelles qui obscurcissent le paysage cartographique sans apport notable à la qualité de l’orientation. 

    C'était vrai avec les anciennes versions, mais depuis quelques versions:

    - La bibliothèque d'icones à évolué et elles sont plus fines,

    - un paramétrage ad'hoc permet d'occulter tout l'aspect "gêne" visuelle.

    Sur fond de carte type script "ON LINE"  IGN Scan 25 (Land 9.7.2), les deux types de présentations possibles, le masque "réduit" d'occultation et sans masquage

    Un exemple, avec un fond de carte qui n'est pas l'IGN car plus adapté au VTT

     

     

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonsoir,

    at Philippe :

    - les icônes surchargent quand on affiche la carte complète d'un parcours, c'est exact, mais sur le GPS en navigation, on affiche juste une petite partie, et dans ce cas, on a guère plus de une ou deux icônes dans le champ en même temps normalement. La carte complète, telle que affichée au début de ce fil, c'est une vue d'ensemble qu'en fait on n'utilise jamais ainsi.

    - les indications vocales : non, pas avec mon application... Je génère un fichier GPX, et il n'y a pas de balise prévue pour y mettre le nom d'un fichier son. Ca ne fonctionne qu'avec des fichiers TRK. Il faudra donc repasser par Land pour refaire un TRK avant de le déposer dans le GPS.

    Le problème, la difficulté, c'est que GPX a permit de standardiser la représentation des traces et waypoint dans un fichier. Mais il n'existe aucune norme, pas même de fait ou une simple convention pour décrire un roadbook. Chaque fabricant à sa façon de faire. Twonav est le seul a mettre le roadbook dans le fichier trace, c'est un fichier séparé pour les autres (formats binaires non documentés). Et les icônes de waypoint, c'est l'anarchie aussi... et dans celles rencontrées le plus souvent (les icônes Garmin), il n'y en a aucune de direction.

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Uwe B.

    The map mustn't look as clustered as on Thierrys example.

    Since Roadbook points are regarded like waypoints we have a certain amount of control over them.

    As long as we are speaking about trk and wpt format and not btrk and bwpt format, it is possible to hide the waypoint icons depending on the zoom level of the map:

    If we look at this entry from a track, the first -1.0 entry defines that the icon is allways visible:

    w climb,0,-1.0,16317688,248,1,7,,0,0,-1,0,1

    if we replace it with:

    w climb,0,2500.0,16317688,248,1,7,,0,0,-1,0,1

    it will be hidden after zooming out of the defined value.

    Be careful though, those entries are ignored in bwpt & btrk file format.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Suite,

    Comment faire pour avoir ceci dans le GPS, c'est un road book avec les icônes TwoNav (librairie navigation) minimaliste, sans occultation ?

    C'est un travail en cours, il n'y a pas encore de carte ad'hoc dans le GPS.

    Vue de l'écran du GPS:

     

    Le fichier, pour cet exemple le fichier a été placé dans le GPS, ouvert pour avoir la vue sur l'écran du GPS et copié ensuite (au cas ou TwoNav le modifie lors de l'ouverture.. Ce qui est le cas de Land)

    Outre l'entête classique d'un gpx omise dans ce qui suit :

    Le GPX commence par la liste simple des WPT 

     <metadata>
      <name>Itinéraire</name>
      <time>2024-03-12T12:06:23.000Z</time>
     </metadata>
     <wpt lat="49.29708880" lon="3.94208051">
      <ele>142</ele>
      <time>2024-03-12T12:11:19.395Z</time>
      <name>A Droite</name>
      <sym>right</sym>
     </wpt>
     <wpt lat="49.29774638" lon="3.94418796">
      <ele>136</ele>
      <time>2024-03-12T12:12:05.800Z</time>
      <name>Gauche</name>
      <sym>left</sym>
     </wpt>
     <wpt lat="49.29800472" lon="3.94459040">
      <ele>136</ele>
      <time>2024-03-12T12:53:29.628Z</time>
      <name>Gauche</name>
      <sym>left_hw_exit</sym>
     </wpt>

    Suit la liste des points de trace

    <trk>
      <name>Itinéraire</name>
      <cmt>Départ Arrivée: chemin de la scierie (Parking Salle des fêtes)
    Merfy 51220 (Grand Est)</cmt>
      <trkseg>
       <trkpt lat="49.29639283" lon="3.94305429">
        <ele>141</ele>
        <time>2024-03-12T13:17:29.730Z</time>
       </trkpt>
       <trkpt lat="49.29639435" lon="3.94305491">
        <ele>141</ele>
        <time>2024-03-12T13:17:29.772Z</time>
       </trkpt>
       <trkpt lat="49.29663086" lon="3.94275188">
        <ele>141</ele>
        <time>2024-03-12T13:17:38.008Z</time>
       </trkpt>

    Ca fonctionne très bien dans le GPS, avec les icones minimalistes 

    • Par contre ouvert avec Land les icones sont opacifiées (parfois non, mais pas encore compris la logique)..
    • Exporté au format *.trk les icones sont opaque même si la cas transparent est coché (elle ne fonctionne plus dans fichier / préférences, il y a quelques versions ça fonctionnait)

    En conclusion, il est possible de construire un road book avec des Icônes minimalistes qui conviennent parfaitement sans occulter la carte, mais ça implique d'utiliser un autre outil que Land et de rester au format *.gpx.

    CDLT

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.