Pour Land TwoNav devrait passer à autre chose

Kommentare

22 Kommentare

  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    "Quand je vois un tel site, j'en déduis que LAND est complètement obsolète."

    Si vous ne faites pas la différence/distinction entre une application en ligne et un logiciel autonome installé sur un ordinateur, c'est ennuyeux des avis tranchés comme cela argumentés sur une base si peu objective et pertinente...

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Roland Burnet

    De plus "un abonnement de 35 chf par an", c'est pratiquement la moitié d'une licence Land.

    Les points forts de Land, c'est de pouvoir se faire ses propres cartes à partir d'une image, de gérer un très grand nombre de projections, même les CCxx utilisées par les levés à grande échelle dont le cadastre, d'accepter des cartes raster et vectorielles, d'utiliser les hyper-cartes.

    Pas été voir ce que ce site propose, mais je doute que cela soit possible.

    Cordialement

    R. Burnet

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Jules Savignac

    "Actuellement en randonnée en Suisse j'utilise le site des chemins pédestres de ce pays."
    Oui, mais utilisable uniquement en Suisse, donc sans aucun intérêt pour moi qui habite au centre de la France. Alors que, en m'organisant un peu, je pourrais utiliser Land si je randonnais en Suisse.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    William Dosik

    Si vous ne faites pas la différence/distinction entre une application en ligne et un logiciel autonome installé sur un ordinateur, c'est ennuyeux des avis tranchés comme cela argumentés sur une base si peu objective et pertinente...

    • Si l'application en ligne est plus performante qu'un logiciel installé je préfère une application en ligne.

    Les points forts de Land, c'est de pouvoir se faire ses propres cartes à partir d'une image, de gérer ......

    • Pour ma part je cherche pas à faire la cuisine mais à déguster de la rando. C'est à dire que fabriquer une carte ne m'interresse pas Je souhaite randonner dans la vraie vie et pas bricoler dans mon fauteuil.
      Je suppose que c'est le but de la majorité.

     

    Oui, mais utilisable uniquement en Suisse, donc sans aucun intérêt pour moi qui habite au centre de la France. Alors que, en m'organisant un peu, je pourrais utiliser Land si je randonnais en Suisse.

    • Justement ce que je souhaite c'est d'obtenir une telle application pour la France (ou d'autres pays). Une fois qu'on a fabriqué le noyau informatique il est facile de l'utiliser pour tous les pays.

    Je suis désolé du temps polémique que j'ai employé et qui a pu choquer certains. Mais je soutiens que TWONAV devrait revoir son logiciel ou au moins développer une application online plus simple pour ceux qui souhaitent seulement créer des traces en GPX de façon simple.
    Peut-être que IGN rando va s'y mettre car son logiciel HYPHIGENIE est pire que LAND;

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Roland Burnet

    "Je suppose que c'est le but de la majorité".

    Affirmer que Land est obsolète sur une supposition sans apprécier ses points forts est un peu abusif. Dire plutôt que Land ne répond pas à vos besoins serait plus juste.
    Cordialement
    R. Burnet

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Quelque soit le produit quand ont ne "le regarde" que par le trou d'une lorgnette il aura toujours des lacunes!

    Un concepteur, cible toujours une population d'utilisateurs, (sinon il ne vendra qu'un seul exemplaire) or chaque utilisateur a ses "besoins particuliers" et par définition donc s'y retrouve plus ou moins!

    Concernant le besoin de router facilement de manière automatique ou semi automatique, il existe des solutions très performantes y compris sur fond de carte IGN pour notre pays. J'utilise ces solutions pour créer un GPX en partant de rien ou pour sécuriser un gpx importé, mais ensuite je passe toujours  par la moulinette de LAND pour en faire une trace enrichie, afin qu'elle ai du "gout".

    Pour reprendre cette citation bien mal choisie  "Pour ma part je cherche pas à faire la cuisine mais à déguster de la rando." car pour "déguster" il est préférable que le menu soit préparé par un chef étoilé (Sinon on mange ou ont bouffe!).  Ce qui ne fait qu'abonder dans le sens ou le temps passé en cuisine a son importance et le "piano de cuisson" à un rôle primordial or LAND est reconnu par "un  cercle d’expertise" comme étant le "piano de cuisson" de la conception de circuits de randonnée. 

    Pour ma part suivre un GPX tel un mulet réduit l’intérêt d'une randonnée.

    Cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    @William :

    Reconnaissez quand même un point positif à ces logiciels (Land, Iphigenie, ...), c'est que si vous ne voulez pas les utiliser, vous en avez parfaitement la possibilité et le droit !

    Maintenant, créer un fil de discussion pour les dénigrer sans apporter aucune argumentation autre que votre ressenti subjectif, c'est (au sens électronique du traitement du signal), juste du bruit... c'est à dire que ça brouille l'écoute (;-), et ne contient aucune information.

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    Y'a une difficulté à concilier deux points de vue, l'un consiste en une demande récurrente d'utilisation je dirai basique, un tracé>>>>une rando (réponse rapide) avec celui des tenants de solutions hyper spécialisées très élaborées techniquement et chronovores. Cette différence de points de vue apparemment inconciliables est à analyser, sinon, on se renvoie la balle.

    C'est une question qui vient d'être reposée, la considérer strictement comme du dénigrement ne résoud pas le fait qu'elle existe. Je suis admiratif des outils de Land, mais il reste possible que twonav soit passé à côté d'un besoin exprimé par des utilisateurs? C'est ce qu'exprime William Dosik. La réponse humoristique de Thierry, il va chercher ailleurs cette fonction, c'est dit ci-dessus, ça confirme la légitimité d'une attente de cet ordre sur Land. Tahuna le fait, d'ailleurs, j'ai été bluffé par l'évolution de leur solution de traçage, ils sont pas bien cotés à l'argus des gps , une base qu'on peut compléter sur Land, très pratique à vélo pour préparer des rando de plusieurs jours, notamment assez sélectifs sur les voies empruntées. De toute manière, y'a toujours de l'imprévu dans une rando quelle que soit la qualité du tracé, penser que ça va rouler sans problème de A>>>Z est une vue de l'esprit. Je suis surpris,étonné de la radicalté de certains intervenants?

    Serge

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    Je me permets d'en rajouter, à partir de deux tracés un avec Land fast track-touche Ctrl et l'autre avec Tahuna gpx , je donne les copies d'écran, et une simple question qu'est-ce qui peut éventuellement changer sur le terrain entre une version gpx et Trk? En précisant que le système de traçage de Tahuna est très rapide, je juge pas la précision...Avez-vous des indications sur le mode de découpage en laps? Et des commentaires? Merci.

    Serge

    Trk découpage en 28 laps correspondant au traçage Land

    gpx de tahuna en 3 mn, sur land

     

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

     "une simple question qu'est-ce qui peut éventuellement changer sur le terrain entre une version gpx et Trk?"

    RIEN!

    C'est une différence de format de fichier *.gpx est un format "standard" pour enregistrer des donnes GPS c'est un fichier texte html, les champs de données sont encadrés pas des balises. *.trk est un fichier texte aussi mais dans un format propriétaire.

    Pour le traçage automatique (routage)  le logiciel qui trace exploite une carte vectorielle.

    Pour faire court, une carte vectorielle est une base de données contenant des points définis par un  jeu de coordonnées et une liste d'attributs caractérisant ces points (Route, autoroute, chemin, ruisseau, poubelle, c'est vaste ) . Le logiciel qui exploite la carte interprète ces données soit pour dessiner la carte ou pour router un itinéraire ou par exemple pour lister tous les défibrillateur d'une ville, concrètement la déclinaison des utilisation est infinie.

    Land va router/tracer aves track attack sur la carte vectorielle que tu as chargée (TomTom ou OSM) or ces deux cartes ont déjà quelques années, c'est une problématique récurrente et commune à tous les logiciel, la fréquence de rafraichissement des cartes. 

    Ensuite ces cartes sont toutes en phase de "montée en puissance" c'est a dire que les principale routes y sont, mais quand tu tend vers le détail du sentier.. au fur et  a mesure que tu va vers le petit chemin tout n'y est pas encore. 

    Tahuna que je ne connais pas est a priori une appli A,droide (IOS?) comme de nombreuses applis qui font la même chose elle doit utiliser une carte vectorielle probablement OSM (vu que c'est gratuit) ils habillent un peu la carte pour la looker a leur image.

    Donc pour le routage ca fonctionne bien si la carte est récente et correctement renseignée.

    Les Applis utilisent ont en général une carte OSM récente (cependant pas vrai pour toutes), j'en connais ou les mises a jours de la carte faites sur Open Street Map figurent sur la carte une heure plus tard, pour le routage il faut plusieurs jours.

    En clair une route qui devient a sens unique sur les appli les plus performantes dans la semaine qui suit la mise a jour de la carte le routage n'empruntera cette route que dans un sens. ¨Pour les logiciels TwoNav ou Garmin (mais pas qu'eux..) c'est plusieurs années.

    Ensuite cote route goudronnées et grands itinéraires en principe ils y sont dans toutes les OSM. Apres ca dépend des régions et des pays. J'ai récemment travailler sur deux massifs forestier sur l'un toutes les pistes forestières étaient taguées cat1 c'est a dire que tu peut y aller avec un vélo, or sur le terrain bon nombre ne sont plus visibles (A priori personne n'y a touché depuis la création de la base de donnée). Un peu plus au sud c'est l'inverse tout ou presque est taggé en sentier de randonnée même des chemins forestiers bien compact accessibles au Gravel. Concrètement en l'état en France (Hors Alsace et quelques Communautés d'agglo) le routage vélo sera correct sur route, piste cyclables, voies vélo, pour le reste faut pas s'étonner de quelques surprises de taille selon les régions. Ce n'est ni a cause du logiciel, ni de l'appli, c'est le niveau de renseignement de la carte. Exemple Land qui ne trace pas a travers une foret sur le goudron.. Dans la version de carte TomTom ou OSM il faut que pour chaque barrières ONF la case vélo soit cochée.

    Précision de la trace c'est la précision du positionnement du trait dans OpenStreetMap.  Donc ca peut être bien ou faux selon la rigueur du contributeur, ca se voit bien avec les récentes Ortho Photo .. 

    Découpage en laps c'est toi qui le configure (comment ca se découpe) selon ce que tu veux faire. Utilise le clic droit en désignant les objet! 

    Il n'y a pas que Tahuma qui route correctement...!

     

    CDLT

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Bonsoir,

    Le souci des GPX est que TwoNav (3.xx, 4.xx ?) les ouvre avec une couleur aléatoire.

    Alors, on peut se retrouver avec une trace vert foncé alors que l'on est en forêt. C'est moins visible sur l'écran du GPS.

    Un utilisateur

    Cordialement

    Laurent

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    Merci,

    pour les laps, je n'ai rien configuré ou à mon insu?

    J'avais Tahuna sous la main, même façon de tracer que maps, j'essaierai avec Garmin.

    Oui, c'est du Osm, je sais que Tahuna pour le vélo n'emmène pas sur des grands axes routiers. C'est un traçage rapide. D'accord, y'a toujours des surprises.

    Serge

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Laps il est forcement configure pour en créer.

     

    Sinon c'est ici

     

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    Effectivement, j'avais coché analyse par distance des laps et oublié.

    Pour revenir au traçage, une fonction rapide performante est intéressante pour progresser rapidement quand il y a un réseau de routes dense, et quand la fonction est sélective par rapport au profil et au choix de routes, on sécurise ainsi son parcours en n'allant pas se retrouver à rouler en bordure de nationale où my maps (Kml converti) aurait trouvé une pseudo piste cyclable, trottoir pas aménagé et encombré. J'ai connu ça en banlieue sud de Paris. Fast track ctrl est super mais pas suffisamment sélective, j'ai fait des essais en terrain connu, ça peut peut-être s'améliorer?

    Par contre, sélectif=on rallonge les parcours, c'est une donnée importante pour organiser sa rando/distance et durée.

    Evidemment, chaque personne aura des besoins spécifiques.

    Serge

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Suite,

    Comme je l'ai déjà écrit, le logiciel de routage quel qu'il soit va analyser les caractéristiques attribuées aux  routes, chemins et sentiers pour optimiser l'itinéraire selon les choix de l'opérateur.

    Comme les cartes routables de Land sont anciennes, la première amélioration serait d'avoir accès à une carte récente.

    Ont voit beaucoup de critiques  à l'encontre des logiciels et surtout des applis de routage  notamment en Gravel et VTT car le tracé proposé n'est pas (toujours) optimal. 

    Il peut y avoir des lacunes dans l'appli, mais c'est surtout la carte qui est mal renseignée.

    Exemple d'un essais avec Land, qui route pour du vélo en contournant une forêt alors qu'une route forestière goudronnée est traversante, dans OSM la barrière ONF est fermée aux vélos (Corrigé depuis) dans TomTom ça doit être pareil, ils ont du charger la BD "Corine Europe" qui est erronée.

    Pour les applis c'est le même principe, mis à part que la carte est plus récente donc intègre les corrections et améliorations. 

    Pour le vélo si tu route avec une appli dans les pays au nord et au nord est de la France ca sera tip top (Osm est correct pour le vélo) pour la France c'est aléatoire (Voir la cata quand un grincheux veut se réserver un sentier!!).

    En Ile de France il y a un plan vélo qui paie des gens pour améliorer la cartographie OSM (Ayant fait des corrections dans les Yvelines) ils m'ont contacté (Pour savoir pourquoi j'avais fait des modifications), donc pour toi en région parisienne ca va progressivement s'améliorer le routage proposé sera de plus en plus optimal, vu que derrière il y a de la coordination, des gens qui travaillent dans ce sens. Par contre dans certaines régions c'est l'anarchie de ce cote, idem autour de Lyon, Nancy, Montpelier ca ira dans le même sens soit il y a un projet d'amélioration avec des moyens, soit des projets universitaires.

    Moi je trace un itinéraire (routage hors goudron) VTT avec Komoot, si j'importe un GPX je le fais passer par Komoot pour le laver des jardinages. Land me sert pour enrichir, la trace, importer l'altimétrie, l'exporter en *.rte.

    Land c'est une boite a outil extraordinaire.

    Je n'utilise jamais le fast track de land, pour router.

     Par contre pour du tout terrain (Itinéraire hors chemins/sentiers) pour préparer un cheminement avec la carte et photo aérienne on line il n'y a pas mieux pour étudier le terrain a distance et choisir par ou passer.

    Essais fait autour de chez moi pour évaluer la performance réelle de Komoot : Phase 1 : Router (tracer) un itinéraire VTT de 50 Km hors goudron, ca donne un résultat "mitigé" mieux que les autres mais pas optimal. Phase 2:  Mise à jour des caractéristiques de tous les chemins, sentier (Hors goudron) dans un rayon de 50 km + Rajout de l'inexistant (ca prend quelques mois de faire ça). Phase 3 Une foi fini, demande a Komoot de router (tracer) le même itinéraire. Résultat en quelques clic car il suffit (apres cette phase 2) de désigner les chemins situés aux 4 "koins" de la boucle et le routage est optimal ca m'a pris 1 minute. C'est la preuve que le talon d'Achille c'est bien la cartographie.

    Pour terminer, contrairement a certaines affirmations le routage (a priori pour  VTT ) implanté dans les GPS Garmin n'exploite pas la carte, Garmin utilise les traces déposées par les utilisateurs et propose un routage qui suivra la plus grande fréquentation, c'est une solution très intelligente ( Strava a fait un choix similaire avec l'altitude). Dans le principe c'est pas idiot du tout, et selon le lieu vraiment bien. Par contre selon la fréquentation et le lieu (surtout avec la montée en puissance des VTTae et de la généralisation de la pratique vélo) et bien ca aurai tendance (selon certains retour) a faire trop revenir sur le goudron.

    CDLT 

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    Oui, la cartographie peut être le maillon faible. Quand on part à l'aventure, y'a plein de facteurs  à prendre en compte en plus qui insécurisent le randonneur: j'ai pris le tgv à Massy, direction Bordeaux avec un copain, vélos  plus sacoches, les places misérabilistes réservées vélos étaient prises par les bagages des voyageurs, ensuite les éventuels ennuis mécaniques en route, la météo pourrie le jour où tu crèves 4 fois avec du conti 4000s, les surprises de l'hébergement. En plus, si ton routage te joue des tours, il faut bien trouver le coupable, forcément, c'est le logiciel et le gps...

    Le facteur psychologique n'est pas négligeable, il faut essayer de réduire les facteurs qui insécurisent, y'en aura obligatoirement, sans parler des problèmes physiques imprévisibles. Le truc qui roule tout seul, j'y crois pas. Je me vois pas faire ce travail sur la cartographie, c'est énorme!

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    N'y voyez aucune critique, mais...

    "Quand on part à l'aventure"
    ...
    "c'est le logiciel et le gps..."

    La définition, ou plutôt la perception, du mot aventure a bien changé depuis Jack London et même Eric Tabarly... ;-)

    Cordialement,

    PS : cela me fait penser aussi à un très ancien proverbe informatique, qui disait : "A toute erreur attribuée à l'ordinateur, il y a au départ deux erreurs humaines, dont celle consistant à accuser l'ordinateur".

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

     

    @ Bernard : Que du bon sens!

    @ Serge  : Deux exemples 

    Commençons pour le vélo par le bon.. une voie vélo dans l'agglo de Lyon

    C'est une voie vélo  2 sens, autorisée aux piétons bitumée = > le soft a des données pour faire ce choix en regard des contraintes fixées par l'utilisateur. 

    Sur la carte ont voit aux couleurs des pistes, sentiers, chemins que c'est renseigné. Tout ce qui est exclusif piéton sera évité, idem pour les voies auto.. 

    Pas très loin dans le BeauJolais: 

    A part que c'est une "track" le logiciel n'a pas d'élément pour éviter ou choisir, meme un guidage auto pourrait l'emprunter si les voies a proximité sont fermées (accident)...

     

    Le logiciel, ou la voix de la "dame du gps" ne sont pas en cause.. C'est une faiblesse de la carte .. dans une semaine les voitures n'y passerons plus SI et uniquement SI la carte est mise a jour dans la machine... 

    Si tu route avec une appli performante ca sera ok, avec un logiciel faudra attendre la prochaine mise a jour de la carte!

    CDLT

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    D'accord Bernard, ce ne sont que les aventures d'un jeune de 72 ans, aventure entre guillemets s'entend.

    Pour ce qui est de l'appli, j'avoue que l'ampleur du travail (temps, connaissances, compétences) demande réflexion. L'âge ne joue pas en ma faveur.

    Au fait, quelle appli?

    merci

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    "Au fait, quelle appli?"

    Quelles applis j'utilise ?

    Plusieurs...

    Land pour travailler les traces, pour débuter leurs créations avec routage (dégrossir le tracé initial), j'utilise souvent RouteConverter. RouteConverter est simple d'usage, permet de choisir parmi de nombreux fonds de cartes (on peut ajouter IGN avec un peu d'huile de coude), et permet de choisir entre plusieurs moteurs de calcul d'itinéraire : BRouter, GrahHopper et Beeline. BRouter est configurable soi-même (mais le fichier de config est un peu complexe).

    J'utilise aussi de plus en plus Locus Map Pro, sur smartphone pour le même usage que mon Anima, mais aussi pour créer des traces (alors, c'est plus confortable sur tablette).

    Pour moi, le récepteur GNSS est un instrument de mesure et d'enregistrement, mais ce n'est pas lui qui me dit où je dois aller si je ne l'ai pas décidé moi-même, et plutôt à l'avance ! Et tous les routages du monde ne changeront rien au fait qu'un agriculteur à peut-être barré un sentier la veille, qu'un glissement de terrain à coupé en chemin la nuit précédente, etc...

    Cordialement,

    PS : mon usage st exclusivement randonnée (sentier et hors sentier), pas VTT. En fait, pour moi et mon usage, le routage, c'est juste un gadget, pas véritablement un outil de je me sert régulièrement.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry BARBE

    Bonjour,

    C'est vrai que pour la partie création de traces, Land a pris un coup de vieux avec les outils de traçage vectoriel en ligne...

    Personnellement j'utilise la version premium de Visugpx que je trouve à la fois simple et pratique, notamment pour créer et modifier des itinéraires longs en vélo, sur PC et aussi sur smartphone, largement plus ergonomique et rapide que le fastrack de Land.

    J'utilise néanmoins toujours Land pour gérer mes bibliothèque de traces, cartes, la conversion au format .trk et la communication avec mon Anima.

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Lenczner LencznerN/A

    En ce qui me concerne, c'est à partir d'un raisonnement simple voire simpliste que je me suis dit, tiens Tahuna grand public fait un truc pratique qu'on trouve pas sur Land et de surcroît réussit à être sélectif sur le choix des routes, donc pourquoi pas trouver sur Land  la même chose. Des réponses sont apportées sur ce site, c'est appréciable, notamment sur la cartographie et les outils de Land. Ce qu'on ne sait pas, c'est le positionnement de twonav visiblement capable d'investissement, ils ont sorti des gps en deux ans qui n'apparaissent déjà plus dans leur offre (gps vélo, horizon). Etonnant, mais sans doute pas possible d'être sur deux fronts en même temps.

    Serge

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.