Kommentare

42 Kommentare

  • Avatar
    Bernard Perrot

    A propos de la "meilleure précision" de Galileo, cela important à connaitre : Galileo offre quatre services, avec des précisions différentes. Le seul service gratuit grand public offre :

    "Le service ouvert (ou « OS » pour Open Service)
    c'est le service qui correspond à l'utilisation civile du GPS actuel. Le service ouvert fonctionne sur deux bandes de fréquencesNote 1 : 1 164–1 214 MHz et 1 563–1 591 MHz. Un récepteur qui utilise les deux bandes de fréquences peut obtenir une précision horizontale de moins de 4 mètres et une précision verticale de moins de 8 m. Si le récepteur n'utilise qu'une des deux fréquences, il aura une précision horizontale de moins de 5 m et une précision verticale de moins de 35 m, ce qui est comparable aux performances du GPS actuel. Pour ce service, aucune information d'intégrité n'est assurée. C'est ce service qui est principalement utilisé par les particuliers ;"

    Voilà, donc, en utilisation civile non-payante, la précision n'est pas meilleure que celle du GPS, le seul apport est le plus grand nombre de satellites visibles à un instant donné éventuellement.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir

    Le système européen de positionnement par satellites Galileo, concurrent du GPS américain, sera pleinement opérationnel en 2020-21, avec une constellation d'une trentaine de satellites en orbite. Il commence à être intégré dans certains récepteurs, notamment les smartphones même si sa précision n'est pas encore optimale.

    Sources: https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/satellites-galileo-ca-marche-en-antarctique_131243

    Bien cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Roland Burnet

    "+/-1m pour une altimétrie GPS (pure GPS, sans correction ou calibration assistée), c'est assez surprenant... Comme l'altitude calculée n'est pas indépendante du positionnement, cela implique implicitement un positionnement avec une précision de 30cm en moyenne... et si non, c'est qu'il y a un biais dans la méthode."

    Est-il besoin de rappeler que nativement un GPS donne des coordonnées cartésiennes x,y et z qui sont ensuite rapportées à un ellipsoïde pour avoir la longitude et la latitude et la hauteur au dessus de l’ellipsoïde.

    Donc pour l'altitude, il faut se servir de cette hauteur au dessus de l’ellipsoïde et de la distance ellipsoïde-géoïde au point de longitude-latitude déterminé. Cet écart entre l’ellipsoïde et le géoïde doit être fourni par un fichier, type fichier altitude CDEM (MNT), dont on ne connaît pas du tout la résolution. Donc avoir une précision de 1 m en altitude demanderait d'avoir un très bon fichier de correction altitude-hauteur ce qui n'est pas gagné d'avance. En France il existe un fichier RAF96 qui donne avec une bonne précision cette correction, mais qu'en est-il au niveau mondial ?

    Cette correction dépend donc de la position planimétrique, mais une précision de 30 cm me semble exagérée car l’écart ellipsoïde-géoïde est un "relief" très doux et ne doit pas beaucoup varier sur une distance de 3 m 

    Cordialement

    R. Burnet

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    J'ai intégrer une puce GPS, le fichier CDEM n'est pas nécessaire.

      $PRWIINIT     INIT = initialization
       V             V = reset, A = no reset
       ,,		 Reserved for future use
       4308.750      Latitude
       N             N = North, S = South  
       07159.791     Longitude
       W             W = West, E = East
       100.0         Altitude in meters
       0.0           Speed
       M             M = m/s, N = knots, K = km/hr
       0.0           Heading
       T             T = True, M = Magnetic
       175244	 UTC time (hour, min, sec)
       230503        UTC date (day, month, year)
       *77           Checksum

     

    Message    $PSRF104
       37.3875111 Latitude in degrees
       -121.97232 Longitude in degrees
       0          Ellipsoid Altitude in meters
       95000      Clock offset
       237759     GPS Time of Week in seconds
       922        GPS Week Number
       12         Channel count (1 to 12)
       3          Reset config where
                  1 = warm start, ephemeris valid
                  2 = clear ephemeris, warm start (First Fix)
                  3 = initialize with data, clear ephemeris
                  4 = cold start, clear all data
                  8 = cold start, set factory defaults
       *3A        checksum

    Cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    "Est-il besoin de rappeler que nativement un GPS donne des coordonnées cartésiennes x,y et z qui sont ensuite rapportées à un ellipsoïde pour avoir la longitude et la latitude et la hauteur au dessus de l’ellipsoïde."

    Non, ce n'est pas nécessaire, nous le savons tous...

    Mais à dire vrai cependant, je ne comprends pas bien le sens de votre intervention ? Qu'avez-vous voulu signifier précisément par rapport à la citation ?

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Clarifier ceci

    "Donc pour l'altitude, il faut se servir de cette hauteur au dessus de l’ellipsoïde et de la distance ellipsoïde-géoïde au point de longitude-latitude déterminé. Cet écart entre l’ellipsoïde et le géoïde doit être fourni par un fichier, type fichier altitude CDEM (MNT), dont on ne connaît pas du tout la résolution."

    Le GPS élabore l'altitude du point L,G de l’ellipsoïde et il reçoit de la constellation l'altitude Ellipsoid Altitude in meters de ce point.

    L'altitude transmise dans le message $PRWIINIT est déjà corrigée c'est l'altitude GPS du point du sol, il n'y a rien de plus a faire. 

    L'altitude délivrée par un GPS est "bruitée" cela est du au principe du GPS.

    Un fichier CDEM donne l'altitude du point du sol, pas de l’ellipsoïde.

    Le fichier altimétrique terrestre "CDEM" de référence élabore par la NASA est donné pour une précision de 30 m.

    Un GPS est utilise dans les airs, sur mer et sur terre.

    Sur la mer c'est assez simple Z = 0..

    Dans le ciel on prend l'altitude barométrique et elle est recalée par l'altitude GPS via un filtre de Kalman. L'altitude géographique ainsi obtenue est très précise.

    Sur le sol, ont pourrait extraire l'altitude géographique du point  de coordonnées L,G, mais cela implique un fichier CDEM précis avec une maille de bonne résolution, au fond d'une combe ou sur une arrête il y aura toujours une incertitude. 

    Le fichier CDEM  haute résolution proposé par TWO NAV donne de bons résultats, mais il plante mon GPS.

    Sur mon GPS j'ai configure altitude barométrique recale par le GPS.

    Pour assister et conseiller un "ami" qui possède un anima j'ai fais l'expérience suivante:

    J'ai recalé manuellement le baromètre du GPS  sur la courbe de niveau qui passe par mon jardin il y a 10 jours. J'ai confirmé dans le fichier de configuration Baromètre recale par l'altitude GPS. Depuis j'observe régulièrement la valeur de l'altitude de cette position. Au moment ou j'écrit l'altitude est identique a celle de la courbe de niveau, la plus grande variation observée  c'est 8 m or nous somme passé de plein beau temps à mauvais temps.

    Utiliser avec LAND le dernier fichier *.cdem donne de bons résultats, configurer le GPS Baromètre recale par l'altitude GPS donne de bons résultats. Sur une trace au retour le dénivelé lu sur le GPS et celui obtenu après recalages par LAND sont proches l'écart est faible.

    Les problématiques liées au calcul du dénivelé qui ont put surgir sont résolues lorsque le GPS et LAND sont correctement paramétrés.

    Pour notre ami qui passe les points cotes avec une précision de +/- 1m, déjà comment être sur que la cotation du point est précise a +/- 1, il faudrait que les outils qui ont été utilisés soit précis a +/- 10 cm or a l'époque ou ce fut fait c'était loin d'être le cas. Un jour oui ça sera précis a +/- 1m!  Pour mesurer une performance il faut a minima un rapport 10 sur la précision de l'outil, soit une cotation IGN précise a +/- 10 cm et une perf du GPS à +/- 10cm! 

    Annoncé des performances quand il n'y a pas d'engagement tout le monde sais faire, surtout dans les prospectus commerciaux, quand tu doit t'engager contractuellement a les tenir ça incite a regarde la problématique sur le bon angle, si tu ne veut pas te "bouffer les cacahuètes".

    Cordialement

      

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Roland Burnet

    "Qu'avez-vous voulu signifier précisément par rapport à la citation ?"

    Simplement que "une altimétrie GPS (pure GPS, sans correction ou calibration assistée)" est forcément corrigée puisqu'il est impossible mathématiquement de déterminer la distance ellipsoïde-géoïde sans l'utilisation d'un fichier TYPE CDEM (donc rien à voir avec un fichier de carte relief CDEM). Le fichier cité dans mon dernier post RAF96 a été remplacé par le fichier RAF09 (plus récent) qui permet  "permet d’obtenir des altitudes avec une précision entre un et deux centimètres". C'est un fichier qui donne des corrections suivant une grille régulière au pas de 2.75 km environ.

    "Le GPS élabore l'altitude du point L,G de l’ellipsoïde et il reçoit de la constellation l'altitude Ellipsoid Altitude in meters de ce point."

    La, je ne comprends pas. Seul le récepteur GPS au sol connaît sa position longitude-latitude en fonction des satellites de la constellation reçus. Pour recevoir de cette dernière la correction ellipsoïde-géoïde, il faudrait lui indiquer la position concernée, or, que je sache, un récepteur GPS n'est pas du tout émetteur et c'est une bonne chose car avec le très grand nombre de récepteur GPS qui peuvent pour certains déterminer une position toutes les secondes, la constellation serait complètement saturée. Donc curieux de savoir d'où vient ce fichier "$PRWIINIT"

    "Pour notre ami qui passe les points cotes avec une précision de +/- 1m, déjà comment être sur que la cotation du point est précise a +/- 1, il faudrait que les outils qui ont été utilisés soit précis a +/- 10 cm or a l'époque ou ce fut fait c'était loin d'être le cas"

    Les cartes IGN sont faites à partir de restitution de photos aériennes avec de gros appareils (stéréorestituteurs photogrammétriques) qui permettent de voir le sol en relief à partir de deux photos prises de deux points de vue différents. Le processus de calage du couple est assez complexe mais il est possible grâce au phénomène d'hyper stéréoscopie de déterminer l'altitude de points avec une précision de 20 à 30 cm. Les courbes de niveau sont faites de la même façon mais avec une précision moindre car l'opérateur doit "filer" la courbe en se déplaçant en x et y avec deux manettes différentes un peu comme un fraiseur, de plus un point isolé est choisi sans végétation ce qui n'est pas le cas d'une courbe de niveau. Mais la précision dépend aussi beaucoup de l'opérateur (acuité stéréoscopique notamment et dextérité à se déplacer en x et y). Donc les altitudes indiquées sur une carte IGN sont en général assez fiables bien qu'il soit possible de voir des changements entre deux versions de cartes RTMAP

    "Utiliser avec LAND le dernier fichier *.cdem donne de bons résultats" s'il s'agit de la carte France_HighResolution.CDEM, je ne dirais pas la même chose. Pour s'en rendre compte il suffit de regarder une surface d'eau, un lac par exemple, en 3D pour y voir des bosses. Un fichier CDEM donne de bons résultats dans une zone peu accidentée, en montagne cela peut être très faux.

    Cordialement

    R. burnet

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

     

    Re

    3D France + Monaco + Wallonia + Luxembourg + Andorra (high resolution)

    Version2016
    Size: 760,22 MB

    CDLT

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    "Simplement que "une altimétrie GPS (pure GPS, sans correction ou calibration assistée)" est forcément corrigée"

    Sur mon Anima, au niveau du réglage de la source de l'altimétrie, il y a "GPS", "CDEM", "Baromère",  "Baromètre calibré GPS", Baromètre calibré CDEM". Je voulais parler de la première option, point barre, sans entrer dans d'autres considérations théoriques qui ne font que compliquer la compréhension de cette discussion.

    "Un fichier CDEM donne de bons résultats dans une zone peu accidentée, en montagne cela peut être très faux."

    C'est surtout qu'un CDEM "highres" a un maillage de une seconde d'arc (environ 30m en moyenne selon la latitude), la valeur n'est donc qu'une moyenne. En montagne, c'est forcément faux aux points remarquables (sommets, cols, ...). Ces fichiers (qu'ils viennent de Twonav ou autres) sont en général constitués à partir des missions SRTM de la NASA. On trouve sur internet des versions corrigées qui compensent les erreurs sur les surface d'eau et les glaciers par exemple. On trouve aussi des données issues de missions ASTER, mais ceux-là mesurent la canopée et les constructions, donc à utiliser seulement en connaissance de cause. L'IGN possède des fichiers altimétriques (BD ALTI) avec un maillage de 1m (et même 30cm en certaines villes), mais leur accès est payant.

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    "Sur la mer c'est assez simple Z = 0.."

    Si vous voulez dire vraiment "sur" la mer (l'altitude de votre planche à voile par exemple), non, ce n'est pas si simple.

    Le zéro mètre géographique est une référence qui à été établie pour la cartographie du pays. Pour la France, elle a été définie par le niveau moyen du marégraphe de Marseille en janvier 1897. Du coup, le zéro mètre terrestre ne correspond pas au niveau moyen de la mer en Manche par exemple.

    Mais on s'en fiche, car de toute façon, le "zéro mètre" marin (celui des cartes marines) est différent, il correspond en un lieu au niveau minimum théorique d'une marée basse de coefficient 120.

    En résumé, le "zéro mètre", ce n'est pas un niveau d'eau, c'est une référence fixée, immuable (rivet en iridium enchassé dans la roche).

    Donc, avec un GPS "terrestre", on peut très bien, tout en étant au niveau de l'eau, relever une altitude négative ou positive, selon la marée et le lieu.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    www.twolandnaviste .fr

    Bonjour à tous,

    Donc, avec un GPS "terrestre", on peut très bien, tout en étant au niveau de l'eau, relever une altitude négative ou positive, selon la marée et le lieu.

    Modestement, devant toute cette culture, c'est que l'image écran en 3D, postée sur l'ancien forum, montrant des montagnes de la HR était sur un lac.

    Cordialement

    Laurent

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Jules Savignac

    Bonsoir à tous.

    Moi aussi je m'incline devant tant de science !

    "Pour notre ami qui passe les points cotes avec une précision de +/- 1m, déjà comment être sur que la cotation du point est précise a +/- 1"
    Heu, pardon, ce n'est pas ce que j'ai écrit. Je n'ai jamais prétendu "passe(r) les points cotes avec une précision de +/- 1m", ce qui ne veut strictement rien dire. J'ai simplement voulu indiquer que lorsque je stationne un point coté, un carrefour par exemple, et que je compare l'altitude GPS donnée par le Smartphone Galileo à ce point et l'indication fournie par la carte IGN 25K pour ce point, j'ai très souvent - pas toujours - un écart de +/- 1m. Ce à quoi mon précédent Smartphone GPS+Glonass ne m'avait pas habitué.

    Mais je vous laisse à vos débats de spécialistes auxquels je ne comprends pas grand chose et qui sont bien loin de mes préoccupations d'utilisateur "grand publique".

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.