La fausse légende des satellites "bas sur l'horizon".

Kommentare

11 Kommentare

  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour

    Ce post s'apparente une nouvelle foi plus dans la logique d'un conflit de personne, qu'a une réelle problématique technique.

    Comme dirait popol "Celui qui souhaite se débarrasser de son chien l'accuse de tous les maux"

    Comme si l'utilisateur lambda ira évaluer la hauteur angulaire des satellites sur l'horizon, voyons nous sommes sur un forum de vulgarisation. Je l'imagine bien avec un rapporteur aller voir ou sont ces valeurs angulaires.

    Le terme "BAS" est utilisé par opposition a "ZENITH" pour sensibiliser l'utilisateur au fait que le GPS ne va pas chercher les satellites situer à sa verticale (Au dessus de sa tête), mais la bas vers l'horizon là ou il peuvent être masqué tout simplement, surtout en ville (Canyons urbains, Sommet en montagne, Vallée).

    Je vous laisse juger, par vous même, de l'honnêteté intellectuelle de la personne, qui  mène ces attaques répétées.

    La vulgarisation de la science, et de la technique passe par des images simples pas par des équations mathématiques sophistiquées ou complexe qui  vont rebuter l'utilisateur qui a lui ses propres préoccupations!

    Pour ceux qui souhaiterai approfondir  C'est la notion de GDOP!

    Bien cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Bonjour,

    La vulgarisation de la science, et de la technique passe par des images simples...

    C'est "l'hopital que se moque de la charité" !

    Vous n'arrêtez pas d'abreuver le forum de termes techniques, de graphiques, de tableaux dont vous seul avez "les clés".

    Un test simple: j'ai demandé autour de moi cette question: "Si je fais tape dans mes mains à la fréquence de 1Hz, en 1 heure combien de fois aurais-je tapé ?"

    J'ai eu peu de réponses exactes.

    Cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour Laurent

    Laurent, c'est vrai que cette lacune chez vous, vous qui revendiquez une grande expérience du domaine électrique m'a surprit. Comment lui qui connait si bien l'électricité (voir vos traces sur internet) ne connais pas le Hertz, c'est hallucinant.

    Ca remet bien les pendules a l'heure et les gens a leur juste niveau de connaissance.

    Vous savez quand même que le courant alternatif chez vous c'est du 50 Hz!

    CDLT

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • RE,

    Encore une fois, vous ne lisez que ce que vous voulez et vous l'interprétez à votre avantage.

    En général, quand on pose une question, c'est que l'on a la réponse.

     pas par des équations mathématiques sophistiquées ou complexe qui  vont rebuter l'utilisateur qui a lui ses propres préoccupations!

    Vous voulez parlez simplement aux personnes de cette Communauté ? Alors dîtes que vous faîtes un enregistrement toutes les secondes et tout le monde comprendra.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Je sais pas quand tu branche un appareil sur le secteur c'est pas mentionné 220V 50Hz. 

    Tu ne sais pas lire une notice.. Un si grand expert en électricité..

    Voyons ou est ton amour propre!

    Arrête d'agressez les gens.

    Là c'est ce que tu fais alors ne sois pas surpris!

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • pas mentionné 220V 50Hz. 

    Non c'est 110V 60 Hz

    alors ne sois pas surpris!

    Surpris de quoi ?

    Mr Charlés, je vous aime.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Alain DAVY

    Bonsoir,

    La fausse légende des satellites "bas sur l'horizon" ... et quelques autres.

    Lors des opérations de planification de missions de topométrie / géodésie, lorsqu'il s'agit de s'assurer a priori de la qualité d'un site de point de référence qui doit être déterminé par positionnement GNSS, on établit un panorama des obstructions / masques entourant ce site.

    L'établissement de ce panorama néglige volontairement deux zones dans lesquelles peuvent se trouver des masques éventuels aux signaux satellitaires des constellations GNSS.

    La première de ces deux zones est, sous nos latitudes (environ 46°45' en moyenne pour la France), un secteur angulaire azimutal d'environ 60° centré sur la direction du nord géographique (30° de part et d'autre) dont on peut s'affranchir. La raison en est que, dans ce secteur, il n'y pas de satellites, qu'ils soient GPS ou GLONASS ou GALILEO et que, en conséquence, quand bien même il y aurait des masques, ce ne serait pas gênant.
    A ce sujet, voir par exemple une carte du ciel produite par "Trimble GNSS Planning".

    La deuxième est celle située dans un angle vertical de 13° (voire 15°) au dessus de l'horizon (angle de coupure)(Remarque : un angle de site de 14° correspond à une pente de 1/4 soit une hauteur déjà conséquente de 5m à une distance horizontale de seulement 20m.). En effet, quel que soit le modèle utilisé pour estimer le retard troposphérique des signaux satellitaires (Hopfield, Saastamoinen,...), il perdure une très forte incertitude sur cette estimation concernant les signaux qui traversent les couches basses de l'atmosphère. En conséquence, les mesures des pseudo-distances issues des satellites "bas sur l'horizon" ne seraient pas retenues dans le calcul du positionnement (notamment vertical) car trop incertaines et leurs satellites respectifs seraient ignorés. Là encore, quand bien même il y aurait des masques dans cette zone-là, ce ne serait pas gênant.

    Pour justifier cela, au delà de la pratique professionnelle constante, se référer à la "foultitude" de publications scientifiques sur le sujet.

    En conclusion de ce qui précède, la zone de "visibilité" propice à la réception des signaux GNSS  se réduit, "chez nous", à un cône vertical d'un angle au sommet de 150° ouvert vers le zénith (+/- 75°)  et coupé verticalement pour être limité à un secteur azimutal de 300° vers le sud (+/- 150°).
    Il est intuitif que, dans cette zone de "visibilité" et à un instant donné, la bonne répartition azimutale de nombreuses mesures précises issues de satellites "plutôt" bas favorisera la précision horizontale (bon HDOP) et que la présence de nombreuses mesures issues de satellites "plutôt" hauts, voire au zénith, fixera mieux la composante verticale (bon VDOP) pour aboutir à un positionnement 3D affecté d'un bon PDOP.

    Étant rappelé ici, (il semble qu'il y en ait besoin), que le positionnement GNSS est un positionnement 4D dont les 4 dimensions calculées à partir des pseudo-distances mesurées sont les 3 coordonnées cartésiennes géocentriques X, Y et Z (transformables en coordonnées géodésiques longitude, latitude et hauteur ellipsoïdale) d'une part et l'instant T d'autre part.

    Tout cela , à très peu près, étant aussi applicable dans le cas d'une utilisation "amateur" d'un récepteur GNSS de loisir.

    Par ailleurs, pour confirmer et pour faire écho à la réponse de Bernard PERROT suite à une remarque un peu espiègle de ma part dans le fil "Trop de points enregistrés lors des arrêts",  je rappelle, en insistant, que la météo localement "mauvaise" n'altère pas directement la qualité de réception des satellites pour un positionnement correct si ce n'est précis. (On ne parle pas là de canopée humide ni de variabilité de la pression atmosphérique).

    En fin de compte, les assertions assénées à la hache et qui grouillent dans ce forum telles que ci-dessous, ...

    "sensibiliser l'utilisateur au fait que le GPS ne va pas chercher les satellites situer à sa verticale (Au dessus de sa tête), mais la bas vers l'horizon"

    "d’où la nécessite de privilégier la poursuite des satellites proches de l’horizon"

    "Un GPS est un capteur qui mesure quatre paramètres 
        La position : Latitude, Longitude,
        Altitude
        Vitesse horizontale de défilement de ton récepteur"

    ... et ailleurs,

     "Le GPS assure une poursuite des satellites en  4 D, latitude, longitude, temps et vitesse"

    ... et encore ailleurs,

    "... GPS fait une poursuite 4D des satellites, dans ce 4 D il y a la vitesse de déplacement du mobile par rapport aux satellites"

    (Quelle pagaille ! Faudrait savoir !)

    ... et encore, sans que la liste ne soit exhaustive,

    "La mauvaise Météo avec un plafond bas, dense, du vent, de la pluie ... complique ... la bonne réception des satellites".

    " ... te localisera au mieux (beau temps vu de l'horizon sur 360 degrés)"


     ... constituent à mon sens autant de contre-vérités dont même la vulgarisation ne peut s’accommoder.

    Il n'est donc pas anormal ni a fortiori conflictuel de vouloir les corriger parce que "Ca remet bien les pendules a l'heure et les gens a leur juste niveau de connaissance" (dixit).

     

    Et tout cela pour reprendre le préambule de l'intervention parfaitement justifiée d'Alain Pinzaglia " ... sans grande ambition, ... simplement pour ... corriger de fausses affirmations circulant sur ce forum, même si cela n'est pas très important".

    Alain DAVY

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Il me semble que c'est effectivement plus clair, et que l'utilisateur moyen va s'y retrouver facilement dans ce charabia, totalement inutilisable, sur le terrain avec son GPS en main. 

    Ce sont des considérations qui ne sont accessibles qu'a des experts qui font de la recherche et de la mesure de performance.

    Pour le quidam qui est sur le terrain, et qui trouve déjà difficile de conserver sont GPS en vue des satellites  il faut des "règles" simples  et applicable en tous lieux, bref du CONCRET!

    Poursuite 4 D : Et bien c'est déjà un point sur le quel un est presque d'accord, L,G, Altitude et vitesse (L'effet de la vitesse relative entre les satellites et le GPS de l'utilisateur sur l'onde émise, pour être précis ce qui est important avec des experts!). 

    Pour le reste sur la vue du ciel, quid dans vos considérations des obstacles localisés à proximité immédiate ou moins immédiate?

    Ce n'est qu'un détail, celui de l'utilisateur,  mais la problématique de fond de tout expert qui n'analyse un sujet qu'au travers d'une lorgnette!

    Il faut que le récepteur puisse  "voir" un maximum de satellites afin que ses algorithmes internes puissent choisir (selon leur logique) ceux qui vont favoriser le meilleur GDOP.

    • Soit on embrouille l'utilisateur avec des considérations angulaires qu'il sera incapable de mettre en pratique sur le terrain,
    • Soit on lui propose une "consigne" claire et simple qu'il peut tenter de mettre en ouvre facilement quelque soit sa localisation sur la planète.

    Il n'a jamais été écrit que dans une ruelle étroite située à la défense, entre la tour total et la tour de la société générale le GPS ne fonctionnera pas, il vous localise mais ca sera très mauvaise (sauf avec le super algo google pour un Smartphone haut de gamme).

    Donc pour l'utilisateur qui n'a pas envie de se prendre la tête avec des considérations mathématiques sophistiquées, je maintien ces recommandations:

    • Favoriser la vue du ciel sur 360 degré, 
    • Favoriser la vue vers l'Horizon ,

    Ce sont deux consignes simples, faciles a appliquer, qui vont avoir pour effet d'éliminer, et de limiter les effets consécutifs au masquages et au multi trajet. Quelque soit la distance de l'obstacle!

      L'avis des "expert" est toujours bon à entendre, mais il faut toujours que ces avis soit pondérés par des généraliste.

    Dans le cas qui nous préoccupe, son origine est localisé au niveau de l'égo de deux ou trois personnes qui se sont faites recadrées. 

    En ce qui concerne la météo, toute masse nuageuse a un effet sur la propagation et l'atténuation des ondes, ces effets sont du à la teneur en eau et en glace (densité, taille des gouttes, structure des cellules). L'effet va de rien (aucune conséquence) , a tout (c'est à dire rien ne traverse), ou a de la diffraction qui va atténuer la réception. Même si ce n'est pas dans les mêmes longueur d'ondes tous ceux qui reçoivent la TV par satellite ont put le constater,  soit il ne se passe rien, soit sous certain nuage l'image s'évapore et c'est ainsi au moins de la bande L à la bande X. Laissons à nos expert le soin d'aller en montage, bien au fond d'une vallée et  sous en gros orage, ou dans une belle tempête de neige, puis venir nous rapporter que leur GPS les à localiser à 3 m de leur position, comprendrons t'il ce qui leur arrive ? Pas sur, vu qu'il faudra plusieurs lorgnette pour comprendre, il faudra qu'ils se réunissent pour confronter leurs analyse.. (Un peu comme en ce moment sur un autre sujet, voyez de quoi je veux parler..!)

    Cela étant, rentrant de mes sorties en ayant tenté de respecter dans la mesure du possible ces recommandations "accessibles a tous" (qui permettent d'éviter l'effet des masques proches et par voie de conséquence les plus éloignés!), en ayant paramétré mon GPS TwoNav pour enregistrer correctement la sortie, je n'ai pas besoin de faire appel a un prix Nobel de mathématique pour venir nettoyer ma trace, qui n'a aucune perruque ou a peine  un début de perruque, lorsque je fais une pause.

    Le concret rien que le concret, et bonnes randonnée a vous

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    alain pinzaglia

    Bonjour

    Un grand merci à Alain Davy pour toutes ces intéressantes précisions.

    Cependant, oser contredire les élucubrations de M.Charlès, c'est à vos risques et périls...

    Cordialement

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    alain pinzaglia

    Bonjour,

    "Poursuite 4 D : Et bien c'est déjà un point sur le quel un est presque d'accord, L,G, Altitude et vitesse"

    Et non, même pas... j'ai beau chercher dans le très instructif post d'Alain Davy, je n'y trouve que:

    "les 4 dimensions calculées à partir des pseudo-distances mesurées sont les 3 coordonnées cartésiennes géocentriques X, Y et Z (transformables en coordonnées géodésiques longitude, latitude et hauteur ellipsoïdale) d'une part et l'instant T d'autre part"

    Exit la vitesse... 

    Ce post n'ayant comme unique ambition que de garder à l'heure les horloges précédemment mises à l'heure par Alain Davy. 

    Cordialement

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Renseigne toi...

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.