Altitude , dénivelé et GPS

Comments

4 comments

  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonsoir,

    20% d'écart, c'est juste "normal", la notion de dénivelé cumulé, ou comment on l'interprète, est une notion floue...

    Le D+ sur la base de données IGN issues du RGE ALTI (1m) est en général assez élevé, c'est juste que ça cumule de très faibles écarts, mais est-ce significatif de cumuler les ascensions d'un mètre suivies d'une descente d'un mètre, soit une très faible différence sur le terrain et non significative en terme d'effort réalisé ?

    Ceci dit, combiner GPS et IGN, je ne comprends pas bien ce qu'il entend par là, et de toute façon, le RGE ALTI à 1m n'est pas accessible au public (sauf à travers des application comme Geoportail ou IGNrando).

    Cordialement,

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Rebonsoir,

    Juste une précision pour bien comprendre : une trace enregistrée avec GPS avec une altimétrie corrigée IGN (RGE ALTI) donne un dénivelé cumulé trop important. Cela vient du fait que l'imprécision de la trace génère des changements d'altitude erratiques.

    Par exemple, vous êtes censé suivre un chemin plat de quelques mètres de large, avec des talus de plus d'un mètre de chaque coté. Avec un relevé GPS, la trace va se balader très souvent un peu d'un coté, un peu de l'autre, ne serait-ce que de 3m à 5m, ce qui n'a rien de rare ni anormal, c'est la précision du GPS. Mais avec une altimétrie IGN à 1m de maillage, on va avoir une courbe altimétrique qui passera son temps à monter et descendre d'un ou deux mètres alors qu'elle devrait être constante. Résultat, au bout d'un kilomètre, on aura un dénivelé cumulé de plusieurs dizaines de mètres, alors qu'il devrait être de zéro !

    Donc, combiner relevé GPS (imprécis) et altimétrie IGN (trop précise en fait...) n'est absolument pas une bonne idée !

    L'altimétrie IGN n'est à employer que pour la création de trace, avec un tracé élaboré avec extrême précision (moins d'un mètre d'écart). Pour le relevé avec un récepteur GNSS, le mieux est l'altimètre barométrique (à condition de le caler au départ, et à le recaler régulièrement pour cause de variation météo).

    Cordialement,

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

     

    Bonsoir,

    "le recaler régulièrement pour cause de variation météo"

    TwoNav sans sa version 4.x effectue ce recalage automatiquement toutes les 30 minutes, c'est tracé dans le fichier log, avec la valeur de la correction.

    CDLT

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    "TwoNav sans sa version 4.x effectue ce recalage automatiquement toutes les 30 minutes"

    Oui, ça part sans nul doute d'une bonne intention, mais je ne suis pas persuadé que ce soit une bonne idée en général.

    Il ne faut pas caler l'alti n'importe où, il faut le faire à un endroit dont l'altitude vraie est parfaitement connue.
    Pour le faire automatiquement, Twonav n'a que deux solutions :
    - utiliser l'altitude GPS : très mauvaise idée, elle est trop fluctuante et imprécise
    - à partir du fichier DEM :c'est imprécis sauf en terrain plat et dégagé (imprécis parce que le fichier DEM a un maillage trop large, et imprécis parce que la position l'est elle-même).

    Le faire automatiquement toutes les 30mn, c'est statistiquement n'importe où, et ça peut donc effectuer des corrections qui n'auraient pas lieu d'être, ou un mauvais calage.

    Il faut se méfier des automatismes, moi, je cale quand c'est pertinent seulement.

    Cordialement,

    0
    Comment actions Permalink

Please sign in to leave a comment.