World_Base_Relief.cwdem

Comments

16 comments

  • Avatar
    Bernard Perrot

    Bonjour,

    Il va falloir déposer un recours auprès de la NASA... ;-)

    Ces données altimétriques gratuites en ligne sont issues de la campagne SRTM de la NASA.
    Et effectivement, cette campagne n'allait pas au delà des latitude +/-60°, c'est comme cela.

    Mais il y a d'autres sources, de quelle région avez-vous besoin ?

    Et soit dit en passant, sauf peut-être pour une première utilisation, je ne vois pas trop l'intérêt d'utiliser l'altimétrie en ligne avec une ressource cwdem, étant donné que ces données sont disponibles pour usage hors ligne et qu'elles ne sont mises à jour que très très rarement.

    Attention également que ces données sont celles fournies par Twonav, et qu'elles sont réputées notablement imprécises, voire buguées...

    Cordialement,

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    C'est cohérent, vu qu'à ces latitudes la localisation GPS est moins fiable. Il est préférable d'utiliser Glonass.

    CDLT

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    "Il est préférable d'utiliser Glonass"

    Ou Galiléo... ;-)

    C'est un argument commercial de Galileo que de dire être plus précis dans les régions mal couvertes par le GPS américain.

    0
    Comment actions Permalink
  • Bonjour,

    Merci pour vos remarques.

    Dans un moment de désoeuvrement, j'ai voulu créer une TRK pour voir où était le cercle arctique.

    J'ai donc fait un point par 66°33'50", puis un 2ème, plus loin, même latitude au-dessus de l'Alaska.

    A ma grande surprise, Land n'a pu me donner ni la distance de la TRK, ni les altitudes des points.

    J'ai cherché pourquoi je n'avais pas l'altitude des points et j'en suis arrivé avec étonnement à cette limitation du World_Base_Relief.cwdem que je ne connaissais pas.

    Recherche que j'ai étendue aux pays au-delà des latitudes sus-nommées pour confirmer que ce n'était pas que l'Alaska qui était concernée.

    En vérité, je n'ai pas besoin de ces altitudes, je faisais juste part de ma surprise (qui, je l'apprends avec vous, a une raison, merci).

    Un utilisateur

    Cordialement

    Laurent

    PS: pour la distance de la TRK, je n'ai pas trouvé de réponse. J'ai refait une TRK par-dessus la 1ère et j'ai eu une distance.... mystère.

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    ALAIN DAVY

    Bonjour,

    Thierry a écrit : "C'est cohérent, vu qu'à ces latitudes la localisation GPS est moins fiable."

    Je ne vois pas ce que vient faire la "fiabilité" dans le contexte de l'obtention de l'altimétrie par GNSS au-delà des parallèles 60°.

    Pour mémoire : Fiabilité : Probabilité pour qu'une pièce primaire, un dispositif ou un équipement complet soit utilisé sans défaillance pendant une période de temps déterminée, dans des conditions opérationnelles spécifiées. (La fiabilité s'exprime par une durée qui correspond au temps moyen entre deux pannes successives, ou T.M.B.F. [temps moyen de bon fonctionnement].) (Larousse)

    A-t-il voulu dire "moins précis" ?

     

    Quoi qu'il en soit, par ailleurs, un clin d’œil  à Twolandnaviste .

    Pour avoir les altitudes au-delà de 60°Nord, à défaut de modèle numérique de terrain, il suffit d'y aller !

    Photo de l'écran de mon Sportiva+ prise au voisinage de l'extrémité septentrionale de l'Islande, au phare de Hraunhafnartangi, à moins de 3km du cercle polaire arctique.

    Cordialement.

    Alain

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Fiable est un terme couramment utilisé pour faire référence à la confiance qu'ont peut accorder, en référence au manque de confiance d'une pièce ou d'un matériel non fiable, c'est en ce sens qu'il a été utilisé. 

    La couverture GPS ne permet pas de garantir la même performance au grandes latitudes c'est une lacune qui sera comblée dans l'avenir  dans le cadre du passage du GPS en bi bande. A ces latitudes le GLONASS est plus précis. 

    C'est lié aux besoins différents de ces deux pays aux lancement de leurs projets respectif, ca ne veut pas dire que ca ne marche pas mais a priori la couverture n'est pas H24 si j'ai bonne mémoire.

    Il y a beaucoup de moyens de navigation qui sont moins précis quand on approche des pôles même certains qui ne fonctionnent plus au delà de 80°.  La tendance est que ca change mais ...

    Il faut être vigilant avant de partir s'assurer des performances, rien de plus.

    Mais oui fiable c'est le bon terme car c'est variable suivant la trajectoire des satellites programmée au sol s'il ont un besoin précis dans ces contrées ca sera bien couvert mais si le besoin d'une bonne couverture est ailleurs sur le globe ca sera moins bon ou avec des trous temporels. 

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    ALAIN DAVY

    Bonjour,

    Certes, nous sommes en dehors du sujet initié par Twolandnaviste (World_Base_Relief.cwdem) mais bon, ce n'ai pas moi qui ai commencé et il me semble qu’il convient de rappeler quelques vérités.

    Thierry a dit : "...ca ne veut pas dire que ca ne marche pas ...".
    Donc, cela veut dire que "ça marche"!

    Et si "ça marche" (je sous-entends "sans défaillance") cela signifie que l'on peut accorder totale confiance au système GPS, qu'il n'y a pas lieu de s'en méfier. Alors on peut dire qu'il est "fiable", un point c'est tout. Pas "moins fiable" que ceci ou cela, sauf à redéfinir à sa convenance, par une cabriole linguistique, le vocabulaire, mais là, il s'agit d'un autre débat.

    Et, effectivement, "ça marche", avec une fiabilité totale, parce qu'il y a, partout et toujours , même sous les hautes latitudes, (abstraction faite, bien évidemment, des masques locaux), suffisamment de satellites GPS visibles pour ce faire. Il n'y a pas de "... trous temporels …". Le GPS américain n'a pas attendu que le GLONASS russe revitalisé vienne à son secours !
    Il existe une kyrielle d'outils de planification GNSS (élaborés par des spécialistes confirmés dans ces questions) qui utilisent (sans faire appel " ... a priori" ... à la " ... mémoire ...") les données actualisées du système (orbites, almanachs, modèle ionosphérique, etc...) pour montrer cela.
    Et de ce fait, si l'assertion approximative, "...a priori la couverture n'est pas H24 si j'ai bonne mémoire", tend à signifier le contraire, alors, cette assertion constitue une contrevérité.

    Ces outils de planification montrent aussi que, en effet, sous les hautes latitudes, le système GPS peut s'avérer être moins précis que d'autres. Comme dit justement, ceci est du aux paramètres de sa constellation qui font que le nombre et les élévations des satellites visibles sont plus faibles que d’autres avec, corrélativement, une moins bonne qualité des DOPs (notamment du VDOP) et une moins bonne modélisation du retard troposphérique qui affecte essentiellement la composante verticale du positionnement (le débat a démarré sur les questions d'altitude).
    Cela relève de la précision et est mathématiquement prédictible; cela n'a pas un caractère aléatoire, il n'y a pas lieu d'avoir un quelconque sentiment de méfiance et de craindre là un risque de défaillance accidentelle.Ce n'est donc pas une question de manque ou de moins bonne fiabilité.

    Quant à ... "Il faut être vigilant avant de partir s'assurer des performances, rien de plus" ..., Le commentaire est "Non ! Il y a un plus !"
    Il faut surtout s'assurer du bon fonctionnement de son équipement avant de se tracasser de celui du système GPS ! Sauf, bien sûr, s'il s'agit de "partir" pour une mission à caractère topométrique ou géodésique où, là, les critères de précision sont sans commune mesure avec ceux qui suffisent dans le contexte de randonnées pédestres, cyclistes ou autres. Mais, là encore, il s'agit d'un autre débat.

    Modestement ...

    Alain

     

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Je n'ai pas d'avis propre sur la question je fais confiances aux publications scientifiques en la matière, l'extrait suivant traduit en Français confirme simplement les retours constaté de mon ex monde professionnel

    "Les orbites des satellites GLONASS conviennent pour utilisation dans les hautes latitudes (nord ou sud), où l'obtention d'un signal GPS peut être problématique. Cela ne veut pas dire que GLONASS devrait remplacer le GPS. Au lieu de cela, les concepteurs d'appareils sans fil seraient avisés d'envisager d'utiliser des récepteurs et des antennes qui acquièrent et traitent les signaux des constellations GPS et GLONASS. L'avantage théorique est une performance beaucoup plus rapide avec une précision plus grande et plus stable."

    Ensuite coté fiabilité idem les publications ad'hoc justifient l'intérêt du SBAS pour accroitre la précision de localisation et la fiabilité exemple un extrait de la dernière convenvention mondiale tenue a Delhi qui argumente dans ce sens

    "Le SBAS (Satellite-Based Augmentation Systems) est un système critique pour la sécurité de l'aviation civile qui prend en charge une augmentation étendue ou régionale - même à l'échelle continentale - grâce à l'utilisation de satellites géostationnaires (GEO) qui diffusent les informations d'augmentation. La fonction SBAS augmente la ou les constellations GNSS principales en fournissant des informations de télémétrie, d'intégrité et de correction GEO. Bien que l'objectif principal du SBAS soit de fournir une assurance d'intégrité, il augmente également la précision avec des erreurs de position inférieures à 1 mètre (1 sigma). SBAS est parfois synonyme de WADGPS (Wide-Area Differential GPS)."

    A nos latitudes avec la constellation actuelle il n'y a pas de soucis, ce n'est pas le cas sur toute la surface du globe. Dans le futur suite aux nouvelles contraintes géopolitique il en sera autrement. 

    CDLT

     

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    ALAIN DAVY

    Bonsoir,

    Tout ceci n'enlève rien à mon précédent commentaire, rajoute de la confusion aux vôtres (intégrité versus fiabilité), s'éloigne de plus en plus, jusqu'à en sortir franchement, du sujet initial et constitue, ainsi que dit dans ma dernière conclusion, un autre débat.

    Je m'arrête donc là.

    Alain

    0
    Comment actions Permalink
  • Bonjour Alain,

    Je m'arrête donc là.

    Sage décision car avec Mr Charlés vous n'aurez jamais le dernier mot. Il trouvera toujours une "pirouette" pour s'en sortir vainqueur et avoir le dernier mot.

    Un utilisateur

    Cordialement

    Laurent

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour ,

    Ce n'est pas une "Volonté d'avoir le dernier mot"  c'est une intervention pour rétablir la vérité scientifique tout simplement. 

    Je ne sort pas "mes affirmations" du chapeau mais de publications scientifiques, disponibles.

    Bien cordialement a vous

     

    0
    Comment actions Permalink
  • RE,

    Dîtes cela à d'autres, pas à moi...

    Et, ainsi, vous confirmez mes écrits...

    Vous choisissez ces publications pour qu'elles vous servent au moment où vous voulez avoir raison.

    Et vos méthodes "éducatives" sont détestables.

    Bonne journée

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    @Laurent,

    Comme vous l'avez si souvent avancé c'est un forum ou ont serais libre de publier, ca reste a démonter visiblement !

    • Le point de départ vous "constatez" ... 
    • Sur le fil ont peut même lire une certaine pointe d'humour,
    • Je suis juste intervenu pour "indiquez" ce que l'ensemble de la communauté scientifique sait depuis 1991 !
    • Avant que vous n'admettiez votre erreur..

    Rien d'anormal, Jusque là rien de plus.

    Puis il y a Alain qui est allé la bas et qui semble prendre mal cette information, la vraie question est pourquoi il le prend mal ?

    Pour l'inciter à "ouvrir" les yeux je n'ai fait que citer des publications scientifiques qui rappellent la problématique de la couverture des pôles par le GPS et une autre qui argumente sur la problématique de fiabilité du GPS. Ce n'est qu'un constat, rien de plus!

    1. Et vlan, vous "Laurent" m'agressez une nouvelle foi! 
    2. Vais je vais me faire bruler comme un Hérétique?
    3. L'inquisition c'est votre état d'esprit?

    La science n'est par une religion (Père Laurent!), ce n'est pas CROIRE mais COMPRENDRE, voyez vous la nuance?

    La connaissance se construit, dans l'humilité, par la lecture de publications scientifiques en y associant une certaine dose d''ouverture d'esprit.

    Bien cordialement

    0
    Comment actions Permalink
  • Re,

    Encore une "pierre" pour mon "édifice"......

    0
    Comment actions Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Mon cher Laurent merci une nouvelle foi pour cette nouvelle "menace" subliminale qui sera bien évidemment tracée!

    0
    Comment actions Permalink
  • Re,

    Encore une "pierre" pour mon "édifice"......

    0
    Comment actions Permalink

Please sign in to leave a comment.