Twonav me rajoute des kms à mes sorties..

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Au vu du symptôme que tu décris,  Je fais l'hypothèse que tu est un randonneur qui se déplace relativement lentement et qu'il est fort probable que la majorité du temps passé sur ton parcours ton GPS est rangé dans une poche, un sac, voir dans son étuis.

    Ai je tort?

    Bien cordialement

    Un utilisateur

    1
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Constat que tu dois faire:

    A l'issue de ta randonnée, tu ouvre ta trace dans Land (chapitre mes activités) selon la version de Land l'onglet a bougé dans l'arbre..

    Tu va la zoommer et au lieu d'observer quelque chose comme ceci :

     

     

    Un trait "propre" avec des points régulièrement espacés, tu va observer "des plats de nouilles".

    Pourquoi?

    - La vue du ciel, nécessaire à l'antenne, est probablement masquée (haut du GPS), donc la réception du signal est dégradée et la précision mauvaise (Voir avec Land la précision enregistrée dans le fichier de la trace), par conséquent le GPS enregistre une position éloignées de ta position réelle, position qui tourne autour de toi (la nouille formée par la trace). Si tu enregistre a 1hz (je schématise) soit 3600 points par secondes ca peut faire 3600 x qq métres .. 

    Voila les recommandation a suivre  

    Tu peut aussi lire ceci

    et ceci ,   ce qui y est écrit s'applique a tous les récepteurs GPS.

    Tiens nous informé de la suite, on pourra t'aiguiller en cas de besoin.

    Cordialement

     

    2
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Deux autres notions "importantes" qui permettent d'exploiter correctement son GPS.

    Un récepteur GPS ne fonctionne pas comme un poste de radio ou un téléphone portable, a l'intérieur d'une enceinte, d'un sac, d'une poche, d'un bâtiment il n'est plus en mesure de fonctionner correctement, pourquoi?

    Le technicien ou l'ingénieur qui observe le signal radio électrique reçu par un récepteur voit "de l'herbe" un beau gazon a l'anglaise (le bruit) dans le cas d'un récepteur radio, télévision, téléphone, etc de grandes plantes bien distinctes vont sortir de cette "herbe". Cette "plante" est le  signal radio électrique qui transporte l'information (Musique, image, parole, etc..) plus l'émetteur est loin plus la plante sera petite pour finir par disparaitre et la réception est perdue. La même observation faite au niveau du récepteur du GPS, le technicien ne verra que du gazon (bruit) le signal utile est noyé dans le bruit comme un plan de trèfle collé au sol dans une pelouse (invisible), il est toujours dans la situation ou un SmartPhone est hors réseau !

    Votre récepteur GPS, doit reproduire en interne l'image du satellite et balayer "la pelouse" avec ce signal pour rechercher par corrélation le signal du satellite qu'il souhaite poursuivre. Lorsque les deux signaux sont superposés votre récepteur GPS verrouille (comme une clef dans une serrure) la poursuite du satellite.

    Dans le ciel votre CROSS doit rechercher les satellites de trois constellations soit 3 x 32 = 92 satellites, il peut en poursuivre plus de 10!

    Est ce transparent pour vous ?

    OUI et NON, non car si vous placez un écran naturel (bâtiment,  colline, végétation) ou artificiel (Boite,  tissu, carton, etc..) entre le satellite et l'antenne le niveau du signal reçu se réduit : le brin de trèfle collé au sol au fond de notre beau gazon anglais finit par s'évanouir dans le sol, la réception du satellite est perdue.

    La seconde notion est la suivante: Plus haut pour illustrer mon propos j'ai utilisé le principe de la réception d'un poste de radio ou d'un Smartphone, pour ces appareil les "datas" sont dans "la plante" qui sort de la pelouse, pour votre GPS il y a de nombreuses "datas" incluses dans le "brin de trèfle" mais la data élémentaire celle qui est essentielle pour vous localiser est la position temporelle de ce "trèfle", c'est a dire ou il se situe par rapport à la référence de temps. Cette "data" permet d'obtenir la distance entre votre récepteur et le satellite. Si votre récepteur GPS est au fond d'une gorge, le long d'un flanc rocheux, dans une rue étroite a Bonifacio (par exemple) il va recevoir un signal réfléchit sur  un mur, une paroi rocheuse, etc c'est ce qu'on appelle le multi trajet. Plus vous serez près du sol  et dans du relief plus ce phénomène va se manifester.

    On vient de voir, sommairement, comment le récepteur GPS mesure la distance entre son antenne et chaque satellite. Pour résoudre l'équation qui va lui permettre de vous localiser, il faut poursuivre 4 satellites au minimum (plus c'est mieux et plus précis), il va donc rechercher au moins 4 satellites. Si ces 4 satellites sont au zénith, au dessus de votre tête ils seront physiquement proches les un des autres, la "triangulation" qui va permettre de vous localiser sera peut précise, ce qui incite le récepteur a poursuivre des satellites relativement bas sur l'horizon afin que les  distances (ou temps de propagation) soient franchement différentes les unes des autres.

    Par conséquent un récepteur GPS sera précis, et fonctionne a merveille  lorsque son antenne voit le ciel sur 360° et que ce ciel est bleu azur (comme souvent chez vous). Dans cette situation la performance sera maximale (erreur de localisation maximale de 4,35 m 90 FIX sur 100).

    Le système GPS n'a pas été  pensé pour la randonnée, il à été conçu pour l'Aéronautique donc des mobiles éloignes du sol et souvent au dessus des nuages. Sur les véhicules terrestres (y compris dans les voitures) l'intégration d'un GPS dans un système de navigation implique l'association d'"astuces annexes" qui compensent ou contournent ces  faiblesses (Idem dans un Smartphone), mais si vous transposez ces véhicules ou votre Smartphone en pleine nature ils seront dans la même situation que votre GPS.

    Le randonneur est dans la catégorie des utilisateurs qui évoluent dans la situation la plus inconfortable, pour s'en affranchir :

    - Placer votre GPS accroché a la bretelle de votre sac a dos (TwoNav propose l'outil ad' hoc), le plus proche du haut de vos épaules,  le haut du GPS vers le ciel,

    - Laissez le sur ON en permanence (bloquez l'écran éventuellement),

    - Cochez GPS + Glonass + Galliléo

    - Optimisez la cadence d'enregistrement de votre trace, sur les sommets chauves vous serez localisé à moins  de 4 m de votre position réelle, sous la canopée ou à flanc probablement vers 6 à 8 m, au pire dans un trou un talweg bien encaissé ca va se dégrader vers 15 m voir plus, donc optez pour un enregistrement tous les 15 m. Ensuite avec le temps lorsque vous vous serez bien familiarisé vous testerez en temps 10s, 5 s, vous adapterez..

    - Définissez la vitesse min d'enregistrement, sous 3 km/h mais proche de 3 km/h. Plus elle sera basse plus vous stockerez les plats de nouilles de vos pauses, qui feront de faux km en plus. 15 minutes de pause c'est 900 secondes, une erreur de localisation de (*) 1 m chaque seconde avec un enregistrement à 1hz ca vous fait  900 m de plus, au pas d'enregistrement tous les 15 m c'est 0m durant votre pause, sauf si vous choisissez le fond d'un talweg !

    Lorsque ceci sera maitriser venez nous questionner pour l'altitude, la thématique a été largement évoquée ici et notre GU a concocté de très bonnes cartes cdem.

    Cordialement

    (*) C'est l'illustration du principe car l'erreur est gaussienne, entrer dans une justification mathématique serait déplacée ici. Néanmoins pour satisfaire les puristes! 

    2
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Fabrice CARTIER

    Bonjour et merci beaucoup Thierry,

    Je vais essayer de paramétrer mon gps tel que tu me l'indiques et je vais voir la différence..

    Il est vrai qu'il est les 3/4 du temps dans ma poche lorsque je pars randonner, il est allumé mais écran éteint.

     

    0
    Actions pour les commentaires Permalien

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.