Utilisation Logiciel QGIS

Commentaires

19 commentaires

  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Rebonjour,

    Il y a déjà eu des discussions à ce propos das le passé ici sur l'assemblage des dalles MNT de l'IGN (format ASC) directement dans Land. A mon avis, c'est à éviter sui possible, car il y a des artefacts à la jonction des dalles (une ligne avec une altitude zéro à la jonction). J'ai mis cela sur le compte d'une erreur d'arrondi. J'ai préféré utiliser effectivement QGIS, ce qui permet des assemblage parfait, des reprojections au besoin, et aussi de produire des MNT en format interchangeable qui peuvent servir à d'autres usages et resservir au besoin.

    Ceci dit, je comprends que vous voulez créer des MNT au format CDEM à partir de la RGE Alti à 1m. 
    Je me permets quelques remarques préalables :
    - bien comprendre que cela va générer des fichiers, à surface identique, 25 fois plus volumineux qu'avec le RGE à 5m ;
    - si c'est pour utiliser dans le GPS, faire attention que c'est une mauvaise idée : le maillage étant inférieur à la précision du GPS, on perd l'effet de "lissage" naturel d'un MNT à plus faible maillage, et on se retrouve avec un "bruit" très important. Parmi des conséquences, exagération importante des  cumulés en particulier si on utilise cette source pour le calcul. Pour mettre dans le GPS, j'ai estimé qu'un maillage d'environ 6m à 10m était optimum, c'est à dire de l'ordre ou légèrement plus grand que la précision moyenne du GPS.
    - la plupart du temps, le RGE à 1m n'est pas plus "précis" que celui à 5m, c'est juste une interpolation. C'est pratique pour certains usages, mais il n'apporte pas de précision supérieure.

    J'ai créé quelques MNT avec ce maillage à 1m, pour voir, et j'ai arrêté, je me suis rendu compte que cela ne me servait à rien...

    Donc, pourquoi vouloir un CDEM à 1m ?

    Sinon, avec quel matériel allez-vous travailler ? La question plus précise : est-ce que le disque de travail est de type HDD ou SSD ? Avec un HDD et la quantité et le volume des fichiers à traiter, ce sera beaucoup plus long, voire très très long.

    Sinon, je reviens à la question du fil précédent : c'est quoi la question précise concernant QGIS ?

    Cordialement,

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    Donc tu me dis qu'avoir un fichier CDEM avec un maillage de 1m x 1m n'apporte rien de plus voir moins?

     

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Oui, je pense, du moins pour mon usage.

    Mais cela dépend aussi de ce que tu veux en faire, ou espère en faire ?
    C'est quoi ton but ?

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    A la base c'était pour (c'est que que je pensais) améliorer encore plus le calcul du D+ lors de sortie VTT.
    mais vu ce que tu as expliqué, ce ne devrait  pas être le cas. en plus d'avoir des fichiers volumineux.
    Après le travail que tu as fait est remarquable, je souhaitais pouvoir faire de même mais avec des zones moins grande. Découper la France en 12 zones avec juste un peut de recouvrement pour éviter les zones blanche.

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Calcul du D+... si tu utilise un MNT...

    Imagine que tu traverse le viaduc de Millau a vélo... et que tu souhaite un calcul de D+ Parfait..

    Tu passe donc d'un versant a l'autre sur le tablier...

    Si tu utilise un MNT la référence d'altitude épouse le relief donc elle descend en fond de vallée, le D+ sera surévalué

    Si ton GPS exploite GPS + Baro cote altitude il reste sur le tablier

    Utiliser un MNT dans le GPS pour avoir un dénivelé plus précis n'a pas de sens..

    Idem si le trajet est a flanc de falaise. Dans un cas le calcul reste dans le flanc dans l'autre il navigue de dalle en dalle entre le fond de vallée et la crête..

    A méditer..

    Mais la meilleure précision c'est Altitude = Baro + GPS.. Il n'y a pas besoin d'avoir un MNT dans le GPS. C'est utile avec Land pour recaler l'altitude des points de traces..

    CDLT

    CDLT

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Bonjour,

    En fait, en quelques lignes, ta question nécessiterait une réponse très détaillée pour tout expliquer. Je vais essayer d'être assez bref autant que possible (mais je développe justement ce sujet sur un chapitre dans un livre que je suis en train d'écrire, à suivre...).

    "A la base c'était pour (c'est que que je pensais) améliorer encore plus le calcul du D+ lors de sortie VTT."

    Je l'ai déjà écrit, la notion de "dénivelé positif" (ou dénivelé cumulé) est une notion floue. Avant les appareils de mesures tels que nos GPS, en montagne, on se contentait de calculer la différence entre le point haut et le point bas du parcours. Et on s'en contentait, et encore aujourd'hui, c'est assez proche de la "vérité". Par contre, en plaine, en terrain accidenté, le D+ est une notion qui dépend entièrement de ce qu'on veut en faire ou déduire ! Au premier ordre, ce n'est pas pour savoir à quelle altitude on est monté, mais plutôt pour faire le lien avec l'effort réalisé. Dans ce cas, la notion de D+ est fractale, un terrain "plat" pour moi ne le sera pas pour une fourmi. C'est pourquoi, on fait en général ce calcul avec un paramètre tel que "différence minimale pour cumuler" (par exemple, on ne considère une différence d'altitude que si elle dépasse 3m, ou 5m, ou...). Il suffit de jouer avec ce paramètre dans Land pour voir à quel point cela modifie le résultat ! Et alors, que veut dire affiner ce D+ si de toute façon, le moindre paramètre intervenant dans le calcul fait varier le résultat de 20% ou plus ?

    Si on calcule un dénivelé cumulé "brut", c'est à dire sans filtrage comme je le dis ci-dessus, on obtient en général des valeurs très importantes, et on réalise alors que c'est sans doute très au-dessus du ressenti. C'est là qu'il faut bien faire la part entre le D+ d'une trace élaborée (très précisément) sur carte, et celui d'une trace enregistrée.

    Pour un parcours tracé sur carte, effectivement, avoir un MNT le plus précis possible a un sens. Avec la précaution signalée plus haut qu'un MNT (modèle numérique de terrain) ne prend pas en compte les structures artificielles (ouvrages d'art, ...) contrairement à un MNS (modèle numérique de surface). 
    Par contre, pour le profil d'une trace enregistrée, il faut faire attention à ce que cette trace est "bruitée", elle est imprécise, typiquement, au lieu d'une ligne droite dans un chemin droit, elle va aller un peu en zig-zag. Si on associe à cette trace imparfaite un MNT trop précis, on va ajouter du bruit sur le profil vertical. Pour donner un exemple : imaginez suivre un chemin bien droit et plat. Le D+ réel est nul. Ce chemin de 3m de large est bordé d'un talus de 2m de chaque coté. Comme la trace enregistrée est erratique, elle va de temps à autre aller se balader sur le talus, d'un coté ou de l'autre. Résultat, si on utilise un MNT très précis, disons à 1m de maillage, chaque fois qu'il y a un point sur le talus, ça fait 2m de plus en D+ ! Il faut donc bien retenir : pour évaluer le profil d'une trace enregistrée, il faut utiliser un MNT dont le maillage est plus grand que la précision moyenne du relevé (pour nos appareils, disons entre 5m et 10m, c'est le mieux). Cela permet en particulier de ne pas à trop avoir à se préoccuper de cette notion d'altitude minimale pour cumuler. 

    Ceci dit, un MNT est indispensable dans un logiciel de cartographie, mais dans un GPS Twonav, il n'est utile que comme "assistant". Cela a été expliqué ci-dessus par Thierry, les GPS Twonav embarquent un capteur barométrique, il n'y a pas plus précis et sensible, il faut et il suffit d'utiliser la mesure barométrique ! Le MNT lui ne doit servir qu'à caler le baromètre au départ, et permettre de le recaler en cours de sortie (automatiquement ou pas selon sa pratique).

    Pour conclusion très partielle, cette notion de D+ en parcours VTT (ou randonnée), elle n'a a sens que pour comparer une sortie à une autre, en conservant les mêmes paramètres de calcul. La valeur numérique brute n'a pas de sens précis, mais la comparaison entre deux en a un (plus facile, plus difficile)

    Pour revenir aux fichiers CDEM : "Découper la France en 12 zones avec juste un peu de recouvrement pour éviter les zones blanche."

    Non... avec la RGE Alti à 1m, ce n'est pas 12 zones qu'il faut envisager pour la France, c'est plus proche sans doute de 300 pour avoir des CDEM de moins de 1Go. Le faire pour une petite zone d'intérêt, pourquoi pas, mais pour toute la France, c'est un travail colossal, qui va nécessiter de manipuler (au moins en fichiers temporaires) plusieurs tera-octets de données ! Les CDEM que j'ai produit avec la RGE Alti à 5m cumulent environ 12Go, donc avec une résolution de 1m, c'est 25x cette valeur... 300Go ! Il y a des centaines de milliers de fichiers à traiter, à la main, c'est impossible, il faut donc passer par des scripts d'automatisation, donc avoir un système que le permette, et savoir les écrire.

    Mais je ne veux pas t'en empêcher, ni encore moins te dissuader d'apprendre à utiliser QGIS. Donc, je reste disponible si tu as une ou des questions précises quant à son utilisation.

    Cordialement,

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    Merci Bernard,

    comme tu me l'avez expliquer plus haut,  faire des CDEM avec comme base 1m x 1m ne me semble plus approprié.
    Je souhaitez donc faire 12 zones avec les données 5m x 5m.
    Ce que j'ai déjà réalisé pour les *.RMAT. de la france. Mais de prime abord QGIS rebute un peu, mais je vais essayer de persévérer.

     

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Bonsoir,

    "Je souhaite donc faire 12 zones avec les données 5m x 5m."

    OK.

    Mais c'est à peu près ce que j'ai déjà fait et qui est disponible ici ... :
    https://rando.tybern.fr/telechargements/MNT/

    Cdlt,

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Exemple d'un artefact du au DEM (Les deux pics des courbes rouges) qui surévalue le dénivelé de 2 x 35m, sur l'estimation du dénivelé calculée avec le DEM.

     

    Enregistrement issu de  deux GPS, qui sont insensibles à cet artefact en mode Baro +GPS (L'itinéraire est  un trail nocturne dans les falaises..).

    La cause on la voit ici sur l'échographie du relief (données du site de Bernard)

    La tâche vert clair correspond à un effet d'ombre de la falaise (un mur!) due aux techniques utilisées pour la mesure du relief. Il faudra attendre les nouveaux relevé pour voir ce cas disparaitre, la technologie ayant évolué.

    Qgis,  je l'utilise pour créer ce type de patch qui couvre uniquement un projet d'activité (70 km dans le cas ci dessous) Avec Qgis, j'obtiens les courbes pour la carte vectorielle et un DEM localisé pour Qmap.

    Cdlt 

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    Je suis d'accord avec toi Thierry, dans certaines conditions, (type ligne de crête à flanc de falaise) il peux y avoir des allez venue entre la trace et le fond du ravin. Mais dans ma région et dans ma pratique cela n'arrive quasiment jamais, et après avoir tester les 2 modes je préfère la carte de relief (plus fiable dans ma pratique) car souvent pas le temps ou la présence d'esprit de caler l'altimètre au moment du départ.

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    "Mais c'est à peu près ce que j'ai déjà fait et qui est disponible ici ... :
    https://rando.tybern.fr/telechargements/MNT/

    Cdlt,"
     Je sais j'utilise ton travail mais je voulez faire des zones plus petite type



    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

     car souvent pas le temps ou la présence d'esprit de caler l'altimètre au moment du départ.

    En fait ce n'est plus nécessaire, depuis quelques versions (laquelle?) le GPS recale automatiquement le baro au départ. J'ai un peu fouillé le log file, à priori il utilise l'altitude GPS et/ou un MNT s'il y a un MNT de chargé dans le GPS.

    Ensuite sur le parcourt, si les points de l'itinéraires à suivre ont été calés sur le baro, l'erreur d'altitude c'est une ou deux courbes.. pas plus

    Je l'évalue de cette manière en comparant le dénivelé calculé au nombre de courbes 

    CDLT

     

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Bon courage alors...

    Je reste à l'écoute des questions concernant QGIS.

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Juste un détail qui m'échappe dans votre projet...

    "mais je voulez faire des zones plus petite type"

    Sur votre carte, je compte 13 zones, dans mon découpage (pas le même certes), il y a ... 13 zones...
    Je ne vois pas bien où sont les zones "plus petites"...

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    En effet erreur de ma part c'est bien 13 zones, Pour la corse pas besoin tu l'as déjà fait

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    Ben oui... j'ai découpé en 13 zones pour la France continentale, et vous voulez découper en 13 zones, je ne vois pas la différence, à part l'emprise qui pour vous est "au carré" (ce qui semble logique, mais n'est pas pratique en fait).

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Teisseyre Patrice

    Bon je me lance dans l'apprentissage,
    j'ai installer QGIS et j'ai téléchargé les carte relief d'un département 25 x 25, c'est moins gros.
    Quelle est la procédure à suivre.
    Est il possible de récupérer les dalles directement depuis Géoportail ou faut il les avoir enregistrer sur le HDD?

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    GpxSwK (gpx.tybern.fr)

    "Bon je me lance dans l'apprentissage,"

    Bien. Il vous faut donc commencer par lire un peu de doc, visionner quelques tutos sur Internet en rapport au sujet, il y en a plein.

    "j'ai installer QGIS"

    Oui, c'est une étape indispensable ... ;-)

    "j'ai téléchargé les carte relief d'un département 25 x 25, c'est moins gros"

    Oui, c'est 25x moins gros. Cela va vous permettre de vous familiariser, mais pas de comprendre la difficulté de gérer des zones qui couvrent en moyenne 10 départements, donc au final, traiter 250x plus de données pour un seul fichier CDEM à produire.

    "Est il possible de récupérer les dalles directement depuis Géoportail ou faut il les avoir enregistrer sur le HDD?"

    Les dalles ne sont pas sur Geoportail, mais sur Geoservices, en format ASC. Et compte tenu du processus, oui, il faut les télécharger préalablement.

    "Quelle est la procédure à suivre."

    La question qui tue... vous n'avez aucune idée de quoi faire ? Avec un logiciel que vous ne connaissez pas ? Y-a du boulot...


    Bon, en gros, vous chargez tous les .ASC, vous les fusionnez, vous n'oubliez pas de donner la bonne projection (pas besoin de reprojeter, Land reconnaitra le Lambert93), vous sauvez cela sous forme GeoTIFF, ça vous resservira. Vous découpez la zone qui vous intéresse, vous exportez en BIL/HDR, vous ouvrez ce HDR avec Land, et vous transformez en CDEM.
    Si la zone est trop grande (pas de souci avec un département 25x25m, mais souci avec un dizaine de départements en 5x5m), il vous faudra faire plusieurs BIL/HDR, sinon, il arrive que Land n'arrive pas à en ouvrir un trop gros. Il faudra alors les charger tous dans Land, et les fusionner dans Land avant de convertir en CDEM. Attention aussi alors à ce que ces BIL/HDR se recouvrent pour éviter les artefacts à la jonction.

    Quand vous fusionnez sous GGIS, il faut penser à gérer les "nodata", car Land ne sait pas les traiter (remplir avec une valeur conventionnelle à -10m par exemple, normalement, ces points sont en mer pour le département côtiers). Notez aussi que quand vous passerez à la résolution 5x5m, les ASC de l'IGN ont parfois des trous, il manque de données sur de petites, voire très petites portions. Vous devrez faire un contrôle visuel pour les identifier. Pour générer un MNT continu, il faut donc patcher ces trous avec les données interpolées du RGE Alti à 25m. Je ne suis plus certain, mais ce doit être dans les GDAL qu'on trouve l'outil adéquat.

    Vous parlez de HDD : si vous n'avez pas un disque de travail SSD, vu la surface de ce que vous voulez produire en 5x5m, vous allez avoir des processus qui vont durer la moitié de la nuit au moins...
    Les fichiers CDEM de Land sont compressés, les fichiers GeoTIFF et de travail ne le sont pas, vous allez devoir manipuler plusieurs centaines de Go de données en 5x5m.

    Il est fort probable que j'ai oublié quelques détails en route, désolé, je n'ai pas refait cela depuis plusieurs mois...

    Bonne route.

    0
    Actions pour les commentaires Permalien
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Un "petit spot" DEM + Courbes avec Qgis de la forêt domaniale de Lalonde Rouvray. 

    Incluse dans l'un des méandres de la seine 13 dalles 5 x 5 m... 65 000 Ko

    Enrichi d'images valorisant cette forêt..

     

    0
    Actions pour les commentaires Permalien

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.