Guidage avec un GPX

Commenti

45 commenti

  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Cette fonction de guidage sur un GPX (indication des changements de direction) que vous avez connu chez Garmin, n'existe pas chez TwoNav. Chez Garmin il s'agit d'un fichier particulier (format FIT) qui inclut des données de  guidage. Ces données sont incorporées au fichier gpx par l'équivalent de Land chez Garmin.

    Si vous faites du vélo, cyclisme sur route, les GPS TwoNav intègrent le routage "in situ" il faut choisir une carte routable "TomTom" ou "OSM" et cocher le guidage dans la configuration.

    "Il se dit aussi qu'on peut laisser s'éteindre l'écran et être prévenu à chaque carrefour mais là c'est une autre étape encore j'imagine." OUI dans le cadre de la gestion de l'autonomie de la batterie, vu l'autonomie de la batterie et la qualité de l'écran du Trail 2 je ne l'ai jamais mise en œuvre avec le Trail 2 (Utilisée avec mon Sportiva). Apres 10 heures sur la selle l'autonomie est toujours à plus de 40% l'intérêt de cette fonction est donc réduit.

    Je roule avec un GPS TwoNav depuis plus de 10 maintenant (un peu plus d'une année avec le Trail 2) et il me guide systématiquement. Un exemple (c'était hier), une carte conception perso, par dessus la carte OSM transparente (qui donne l'état des chemins) le trait de trace prévu colorisé par la pente (Du rouge  ca monde dur au bleu foncé ca descend a fond), par dessus le guidage sur balises (un essais) , altitude hyper précise.

    Guidage sur fond de carte "Garmin" (Un essais) la carte est importée dans le GPS TwoNav

    Autre cas sur un GPX

     

    Autre cas

     

    Pour le reste. Garmin  / TwoNav ce n'est pas tout fait la même cible d'utilisateurs.... Lisez ces tuto et faites vous votre opinion et votre mode d'emploi

    1. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/navigation-vtt-trace-route-roadbook
    1. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/comment-localisation-gps-rapide
    2. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/comment-enregistrer-des-traces-gps-bien-propres
    3. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/altitude-gps-strava-inexacte
    4. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/comment-installer-mnt-gps-twonav
    5. https://www.actuduvttgps.fr/2020/09/17/climbpro-versus-twonav-comment-visualiser-le-des-montees/
    6.  
    7. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/crea-auto-parcours-pourquoi-pas-parfait
    8. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/classification-sentiers-vtt-openstreetmap
    9. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/utiliser-carte-garmin-dans-twonav
    10. https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/comment-creer-fond-carte-osm-gps

     

     

     

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Bonjour Thierry CHARLÈS,

    Merci pour toutes ces infos.

    J'ai lu cet article rapidement :https://blog.utagawavtt.com/fr/blog/navigation-vtt-trace-route-roadbook

    Il va falloir que je m'y penche un peu plus car à première vue comme ça je n'ai pas encore bien compris les différences entre une trace .rte une trace .gpx, le fait de rajouter des indications à ces fichiers et/ou encore le mode Roadbook. J'entends différence en termes d'utilisations, de guidage, de précision ? J'approfondirai ces subtilités et ces fonctions lorsque je partirai cet été en voyage sur plusieurs jours à vélo et où je devrais préparer mes parcours parfaitement ou encore sur ma prochaine épreuve de bikepacking. Entre la lecture de l'article, les manips sur le GPS et les tests, grandeur nature, il va me falloir quelques heures. Mais Land semble être un logiciel passionnant et le GPS two nav une superbe machine à personnaliser, et je ne compte pas retourner chez Garmin. D'ailleurs j'ai déjà lu un paquet d'articles sur le sujet des biais concernant les GPS et l'altitude et j'ai du coup intégré des fichiers MNT au GPS pour une altitude et une description de la pente plus précise.  Voyez ^^ je suis déjà un twonaviste informé ^^ Il faut encore que je test cela...

    Mais ceci dit, dans un premier temps, et c'était le sens de ma question de départ, je souhaite juste quand je vais dans un endroit que je connais pas, donc sans le logiciel Land et mon ordinateur, sans possibilité d'y passer des heures : (et je pense que c'est le souhait de toute personne qui commence avec un GPS et qui n'a pas toutes les notions que vous avez déjà acquises vous depuis 10 ans de pratique avec l'environnement TwoNav).

    1] récupérer un GPX sur un site  (VTT ou vélo de route).

    2 ] le mettre sur mon GPS Trail 2 bike 

    3] le suivre avec guidage, tourner à droite ou à gauche, une fois sur mon vélo sans me prendre la tête.

    A priori j'ai bien compris comment assurer le transfert d'un .GPX sur mon GPS que ce soit via Land ou le Cloud Go. Mais ensuite.

    Quelle(s) option(s) à cocher dans le GPS pour être guidé ?

    Quel(s) fond(s) de carte choisir ? En vélo de route , OSM + Tom tom (on peut laisser les deux). Et en VTT ? Juste l'OSM et éventuellement une carte IGN ?

    Merci à vous.

    Sportivement,

    Xavier

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Perso les essais je les fais autour de chez moi quand il n'y a pas d'enjeu, sur une sortie engageante ailleurs je part avec une configuration éprouvée testée, ca évite les déconvenues. J'ai autant de configuration que de mode d'utilisation exemple 5 pour le VTT. Pourquoi ça permet d'optimiser une configuration a un profil d'emploi, sur le terrain pas de soucis. Plus facile d'appeler une CONF / Profil que d'aller changer un champ lorsque l'intérêt est surtout la sortie, le GPS est un outil. Exemple j'ai une Configuration VTT pour les profils type Ardennes / Vosges et une autre pour un Profil Type alpe.. Un pour suivre une route, un pour suivre une trace.. Echelles, indications différentes..

    1] récupérer un GPX sur un site  (VTT ou vélo de route).

    Oui par exemple Utagawa. Je ne pars plus jamais avec une trace importée sans la travailler trop de déboires. Donc importe un GPX, tu le passe par Komoot ou Calcul itinéraire ce qui élimine ou met en évidence les anomalies

    2 ] le mettre sur mon GPS Trail 2 bike 

    Facile, avec le PC, avec LINK, ou un SmartPhone. Sur le SmartPhone ajouter un lien vers ton CLOUD TwoNav. Ce lien ouvert faire ajouter une trace et aller la chercher dans la mémoire du SmartPhone. Mettre ton GPS en marche WiFi sur ON , mettre le SmartPhone en mode 'Box" (il faudra les couplés avant) et le tour est joué la trace est dans le GPS.

    3] le suivre avec guidage, tourner à droite ou à gauche, une fois sur mon vélo sans me prendre la tête.

    Tu te creer une CONF vélo avec guidage et une carte TomTom ou OSM tu place le WayPoint sur l'étape ou le final et GO, c'est comme la voiture. Procéder avec des étapes si tu veux passer par tous les châteaux

    A priori j'ai bien compris comment assurer le transfert d'un .GPX sur mon GPS que ce soit via Land ou le Cloud Go. Mais ensuite.

    Quelle(s) option(s) à cocher dans le GPS pour être guidé ?

    Choisir, le profil (configuration) vélo que tu aura  optimisé (préalablement)  avec ce que tu  souhaite, Ouvrir la trace, démarrer aller et il va te guider sur la trace. Attention le but d'une trace c'est la fin. Si tu veux des points intermédiaire dans Land clic sur la trace (Editer RoadBook) et tu glisse du bas gauche de l'écran sur les points de guidage l'icone ad'hoc. Ajuster le rayon de détection de passage a proximité. En roulant le GPS te guide vers ces points dans l'ordre.

    Si un château a voir a 300 m , met un WayPoint sur le château (possible de mettre des fichiers annexe) un rayon de 400 m. Ouvrir le fichier de WayPoint avant de partir. En chemin a 400 m de ce château il va t'avertir

    Tout ça ca se met au point avant de partir!

    Quel(s) fond(s) de carte choisir ? En vélo de route , OSM + Tom tom (on peut laisser les deux). Et en VTT ? Juste l'OSM et éventuellement une carte IGN ?

    • Velo de route oui OSM ou TomTom , essaie tu verra..
    • VTT ni OSM ni IGN ne sont parfait, a toi d'évaluer ce qui te correspond au mieux. En théorie si tu a une trace pas besoin de carte. Le plus de L'IGN si tu dois te dérouter, ou que tu t'est planté c'est le bon fond pour t'en sortir (relief, ...) Planté avec juste l'OSM selon les endroits faudra appeler les pompiers pour te retrouver. 

    CDLt

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Quelle rapidité ! Merci encore.

    Donc parlons vrai parlons bien ^^

    Désolé je reprends au point N°3 :

    - tu te créer une CONF vélo avec guidage > traduction : il s'agit bien des options présentes sur les photos ci-dessous ?

    Pour les cartes ? Une seule ou OSM plus France Tom Tom ça peut passer ?

    - tu places le WayPoint sur l'étape ou le final ?  >traduction : là je ne vois pas trop. Je fais apparaître la carte et je remets un waypoint sur le point d'arrivée ? Désolé

    Merci.

     

     

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    "- tu te créer une CONF vélo avec guidage > traduction : il s'agit bien des options présentes sur les photos ci-dessous ?" Oui tu personnalise chaque configuration en ouvrant tous les menus et sous menus. Dans la mesure du possible autant de configuration que de mode d'utilisation, c'est facile a dupliquer avec un PC.

    "Pour les cartes ? Une seule ou OSM plus France Tom Tom ça peut passer ?" Le guidage ne se fera que sur une carte en mettre deux ne sert a rien. Sauf pour des essais que je fais pour moi afin de domestiquer la bête.

     

     

     

     

    Ce faisant vous avez un Road book (comme le suivi Garmin) 

    Dans le GPS : 

    Configuration / Alarmes/ proximite WaysPoint mettre 15 ou 20 m, choisir le son (le GPS va biper a 15 ou 20m du Way point) Dans l'absolu ont peut lui faire dire ce qu'ont veux mais pour aujourd'hui ont en reste la.

    (Si c'est un WayPoint par exemple le chateau la valeur du rayon se met avec Land /propriete/position/rayon.

    Ensuite Configuration/vue de la carte / panneaux de signalisation/  cocher info suivante . 

    Vous aurez ceci (couleur de trace = dénivelé) 

    Voila.

    Ps. Si les points sont placés avec l'ortho photo aérienne 2018, ont peu descendre le rayon à 5 m. La précision globale GPS + Ortho Photo le permet (testé ca marche) avec la carte IGN comme c'est du lambert 93 l'erreur de carte peut atteindre 9m, donc ne pas descendre sous 15 m. Avec OSM vu que certains relevés sont issus d'ancien GPS il est préférable de mettre 50m. Pour info la performance GPS est constatée par beau temps sans masques a 3,45 m 90 fois sur 100. 

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    En suivant les précédentes recommandations, vous aurez enrichi votre gpx (a la main) par des infos de guidage (Ce que fait automatiquement Garmin en transformant un GPX en FIT). Il existe un petit programme qui le fait automatiquement, j'ai testé (certains l'utilise) mais j'ai abandonné cette solution car ce programme détecte les changements de directions pas les bifurcations. Concrètement vous aurez des infos de guidage dans les virages et pas systématiquement aux carrefours ainsi pour la montée de l'Alpe Duez vous aurez 34 consignes or il n'y en a que 4 d'utiles et parmi ces 34 aucune n'est utile. 

    (N'oubliez pas pourquoi le chauffeur en voiture n'écoute que la voix féminine du GPS, pas celle de sa compagne : la dame du GPS ne parle que quand c'est utile.. Le reste est vite considéré par le cerveaux comme du bruit, c'est ainsi! Trop d'alarme ne sert a rien.)

    Vous pouvez associer un fichier audio (*.wav) a chaque point de guidage, il faut le placer (dans Land) dans le champ ad'hoc quand ont clic sur propriété du point de guidage, et le mettre dans le même répertoire. Ensuite il suivra le gpx dans le GPS.

    Pour faire une route (Fichier *.rte) le plus simple vous tracez une trace par dessus votre gpx en ne plaçant des points qu'aux changements de direction et sur les points ou vous voulez être averti (Danger, Sommet, point remarquable, etc..) c'est très riche et bien plus pertinent que d'avoir des consignes dans les virages, une foi fini vous faites liste des points pour obtenir la quantité de points. Puis Outil convertir trace en rte (il va vous demander le nb de points +1 !)  Voila la route est faite. Propriété de la route vous fixez le rayon pour tous les WPT et l'Icone pour tous les WPTS (Ex l'icone tout droit qui revient souvent). Votre route est presque achevée.

    Ensuite clic sur l'ancienne trace (edite RoadBook) fermer la grande fenêtre, conserver celle qui visualise la bibliothèque  des icones (choisir CompeGps, Garmin ou default..) et glissez une icone sur chaque Wpt, de votre route *.rte, qui n'a pas la bonne, ajustez éventuellement le rayon, ajouter éventuellement un fichier son wav. (La fenêtre bib des icônes s'ouvre pour un fichier trace -gpx ou trk- mais ca fonctionne avec une route *.rte donc vous l'ouvrez pour une trace puis vous glissez votre icone sur le Wpt de la route).

    Première foi ca prendra du temps, puis ca va tres vite avec l'habitude

    Ci dessous un exemple de route pour un circuit VTT, qui passe au travers d'une haie. 

     

    L'image (Elle a été coupée et recadrée pour prendre moins de place) c'est LAND Ortho Photo 2018 qui ne floute qu'a partir de 0,1 m par pixel soit 1/1000 ieme et permet de placer les points et les traces à mieux que 5 m de précision (Sur le terrain c'est diabolique!).

    Pour modifier une route, ajouter, déplacer des Wpt. Supprimer clic dessus et sup. Ajouter : Creer un WPT, ouvrir la liste des WPT de la route et se placer dans la liste au bon endroit et faire ajouter, Déplacer clic sur le WPT touche ALT enfoncée vous le glissez sur l'endroit precis ou de la liste de gauche touche CTRL enfoncée vous le glisser au bon endroit par contre l'altitude sera dans ce dernier cas mise a 0 (bug de Land).  

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Merci pour tous ces détails. Je commence à comprendre la logique de ces waypoints.

    Je trouve cela formidable de pouvoir réaliser un parcours avec des infos perso que ce soit au niveau du guidage ou d'autres infos très utiles. Pas seulement en mode voyage à vélo ou randonné mais ne serait-ce que sur un cyclosportive ça peut-être bien à partir d'un fichier .gpx fourni par l'organisation d'apporter des éléments d'infos supplémentaires (virage dangereux, rond-point, dénivelé au prochain waypoint), avec de la signalisation, des images, des sons, etc...

    D'ailleurs, si je n'ai pas mon logiciel Land à disposition sur mon ordinateur pour faire tout cela, savez-vous si il existe un autre outil, en ligne éventuellement, pour faire la même chose manuellement. J'ai regardé Openrunner (je suis abonné), les options de Waypoints sont quand même moins développées que sur Land.

    D'autres outils ?

    Merci.

    Xavier

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Suite,

    Concernant les outils, en dehors de Land ce que j'utilise:

    - Pour trouver / piocher des traces existantes (VTTrack, Utagawa) ou tout simplement le moteur de recherche google il suffit de bien rédiger la requête,

    - Pour tracer ou router Komoot (qui va bien chercher les chemins VTT, quand ceux ci sont bien documentés)

    - Tous les GPX importés je les fais passer par Komoot pour les nettoyer (ca lave bien..!)

    - Ensuite je ne part jamais a VTT sans avoir préparé, sinon c'est la roulette russe, vu qu'aucune trace déposée n'est nettoyée (si le gugus a été faire une commission tu trouvera le papier d'emballage!)..

    - Donc le gpx est importé dans land convertit en trk, l'altitude calée sur un bon MNT (voir le tuto) et la trace colorisée par la pente (Ce qui donne sur le terrain la bonne notion d'effort),

    - Ensuite je fais une route, comme ci dessus,  route qui est utilisée pour le guidage (Changement de direction, dangers, points attractifs sur l'itinéraire, sommet, passerelles, alerte de pente a VTT,  bref tout ce qui demandera une attention particulière).

    - Tout est préparé avec la photo aérienne, directement sur Land ou hors de France il y a les mêmes possibilités sur  les sites des organismes type IGN du pays concerné. La photo aérienne permet maintenant de poser les points avec une grande précision (mieux que sur la carte).

    - Pour les points annexes, type hébergement, restauration qui seront utiles sur le parcourt (pas tout ca serait inutilisable), lieu de visite, bref tout ce qui mérite un intérêt, j'y met un WayPoint qui sera inclus dans un fichier de Wpt et envoyé au GPS. Chaque WayPoint a son Icone lié a sa nature, un nom, un descriptif, le lien internet vers le site, éventuellement une photo, le téléphone c'est primordial, etc (tous ces fichiers sont à placer dans le même répertoire que celui du fichier de Wpt, pour suivre le fichier de WPT dans le GPS automatiquement via le cloud) .. C'est ensuite consultable directement sur l'écran du GPS, si le rayon est bien paramétré, le GPS avertit l'utilisateur de la proximité (Vous êtes a 200 m de votre  hébergement). Et c'est facile de se dérouter vers, le lieu.

    Tout se prépare en amont (l'hiver), mais sur l'itinérance c'est un régal le GPS est un véritable partenaire intelligent pas besoin d'y toucher il donne la bonne info au bon moment. La contrepartie est qu'il faut bien tester les configurations avant de partir (si possible  autour de chez soi en terrain bien connu de manière à bien comprendre ce que fait le GPS), du coup en terrain inconnu la confiance dans la machine est à 100%, vu que l'utilisateur a bien compris la logique du GPS.

    La question ne ne pas avoir Land avec moi, je ne l'ai jamais vécue. Soit c'est préparé et le besoin n'existe pas, soit je prend mon PC. Mais si je part en itinérance ou rando et qu'il faut sortir Land c'est pas top, l'esprit et le reste doit être à 100% sur la rando pas sur le GPS ni le VTT. Si je part "à la ramasse, ca finit inévitablement à la ramasse, ou dans l'a peut près.." (C'est du vécu..) bref toujours de la déception ou frustration, c'est bien mieux de ne profiter que du paysage, du terrain, de ne faire que ce que le GPS conseille à chaque bip, mieux que de galérer sur le parcourt avec l'écran du GPS en roulant, car dans ce cas le GPS devient un boulet.

    Pour les cartes, Land (et le GPS) gèrent automatiquement l'affichage des dalles IGN. L'utilisateur peut créer ce processus adapté à un besoin. Créer ses dalles  à partir de cartes existantes, de photos (L'outil optimal c'est MOBAC), puis assembler ces dalles ou tuiles dans un fichier hyper carte "macartetopo.imp" qui va gérer automatiquement l'affichage de la bonne tuile au bon moment. Concrètement sur un parcourt par exemple pour illustrer ce cas, l'utilisation la carte peut selon le lieu être une topo IGN, une Photo, une OSM, ... Entre deux villages c'est la topo 1/25 000, Dans le village une topo 1/5000 avec nom de rue, sur un single a flanc une dalle issue d'OSM.. C'est l'imagination de l'utilisateur qui est mise à contribution. Imaginons que vous avez configuré votre profil, pour un guidage sur un fichier type *.rte avec "Voir toujours le suivant" .. le zoom va automatiquement s'adapter à la distance qui vous sépare du prochain point.. Ainsi vous cheminez entre (exemple ci dessus) ces deux villages votre carte est au 1/25 000, vous entrez dans le village, comme vous avez poser un point à chaque carrefour, lorsque le point est proche (selon le script du topo.imp) la carte va automatiquement passer au 1/5 000 et vous verrez les noms de rue. 

    Aucune raison avec une configuration/optimisée bien mise au point de toucher le GPS en roulant, juste écouter quand il bip et observer l'écran.

    Un pilote de chasse, un sportif haut niveau, tout ceux qui visent l'excellence,  passent 95% (voir plus) de leur temps a s'entrainer ajuster les réglages, le  jour de la compet il suffit de dérouler les automatismes ca vient tout seul, c'est pareil a un degré moindre mais le principe est le même.

    CDLT

      

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    philippe verhaeghe

    bonjour,

    Peut-on faire une simulation (sur pc ou sur le gps) de la trace ou de la route modifiée, pour entendre le son et voir les changements de direction tout en suivant le parcours, un peu comme sur l'application "relive".

    Merci pour vos éventuelles réponses.

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Essaie, avec Land mais met une vitesse sur ta trace...

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    philippe verhaeghe

    merci pour la réponse mais dans Land quelle fonction faut-il activer pour faire la simulation du parcours ? car moi je ne sais pas où trouver cette fonction !

    encore merci pour tes réponses.

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Charge le manuel de Land et du GPS et lis ces documents ca peut servir

    .

     

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    philippe verhaeghe

    j'avais complètement oublié cette "commande" !!!

    merci pour les infos, il ne me reste plus qu'à tester.

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Oui et teste bien tes configurations chez toi. 

    Elles sont classées de 0 à 99, je les ai un peu manipulées au PC par paquet / famille de 10, 20, 30...par famille de 10 en 10.. Ce qui permet d'en dupliquer, les insérer facilement dans la liste des les amender et de les avoirs classées par famille sur l'écran.

    Au départ ca parait fastidieux, hard mais a l'usage d'une souplesse...

    Cdlt

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Bonjour @Eaglefour

    Une autre question que nous avons abordée lors de nos derniers échanges :
    le sujet des fichiers CDEM à importer dans le GPS notamment pour avoir une meilleure indication et stabilité du paramètre "pente".

    J'ai déjà chargé les fichiers sur mon GPS (Sonny) CDEM à 1 d'arc.
    En effet l'indication de la pente est plus stable et semble plus correcte. Sauf sur route (je veux dire en voiture) à 130 sur autoroute, là c'est instable. Pourquoi je ne sais pas.
    Ceci dit, un bon calibrage du barométrique avant chaque départ et l'option GPS + baro activée pendant l'activité n'est-elle pas une option plus fiable que cet ensemble de fichiers CDEM :
    - pour la mesure du dénivelé ?
    - pour la mesure/l'indication en live de la pente ?

    Autre question, pour calibrer correctement l'altitude manuellement le baro avant chaque départ comment connaître l'altitude exacte ?
    Par exemple je pars de chez moi, comment connaître précisément l'altitude par exemple au 2 Rue Martin dans la ville de Gulim (exemple bien sûr). Y a des indications fiables sur certains sites ?

    Merci.

    Xavier

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Mon point de vue et comment je l'utilise ..

    Déjà le CDEM issu de la BD sony est un bon CDEM, je l'ai convertit en courbes de niveau sur une partie des Ardennes en Belgique, si je superpose la carte IGN belge 1/10 000 les courbes matchent très bien (Idem en France, quand c'était pas bon c'est une erreur de paramétrage de l'outil).

    Les limitations de ce CDEM ont bien été exposées par Bernard il suffit d'en avoir conscience.

    Un CDEM c'est en principe l'altitude au niveau du sol, donc si on passe sur un viaduc l'altitude du CEM est celle du fond de la vallée. Dans un tunnel, ca sera le relief au dessus.

    Cela étant compris, le CDEM IGN va bien coller au fond des vallées, celui de SONY un peu moins il peut donner une altitude intermédiaire.

    Le baromètre, mesure la variation de pression atmosphérique, sur une période de temps courte c'est fiable, sur un temps plus long l'altitude va suivre les variations de la pression engendrée par les fluctuation de la MTO.

    Pour une utilisation optimale:

    - Dans Land il faut impérativement avoir ouvert un CDEM de préférence celui issu de Sony ou de la BD alti de l'IGN

    - Dans Land, l'altitude de la trace, et de tous les Waypoints doit être recalée sur le CDEM (Sony ou IGN), 

    • Pour la trace outils/caler..
    • Pour les WPTS, s'ils sont créer avec le bon CDEM ouvert c'est de base. Sinon ont les bouge à la souris  touche ALT maintenue pressée et l'altitude est actualisée
    • Eventuellement, coloriser la trace avec la pente ou l'altitude (pente c'est top, quand ca va vers le rouge c'est les % les plus difficiles du circuit, vers le bleu foncé les % les plus pentus a descendre)

    - Dans le GPS:

    • Avoir le CDEM n'est pas indispensable, ont peut faire tes bien sans. 
    • Avoir le CDEM permet de recaler l'altitude facilement avant de partir, suffit de presser 3D,
    • Sans CDEM, il faut avoir lu et mémoriser l'altitude du lieu sur la carte LAND avant de partir, et la préciser (manuel)
    • Ensuite régler altitude = Baro + GPS ou Baro + 3D
    • Que fait le GPS : Toutes les 30 minutes il va comparer la variation moyenne d'altitude (je simplifie .. mais c'est le principe qui compte pas se noyer dans l'équation) issue du baro avec celle issue du GPS ou du CDEM 3D. Et il en déduit le recalage du baromètre. C'est très précis, le moyennage va éliminer les variations d'altitude GPS (Bruit) et va éliminer/minimiser de la même manière l'effet vallée du CDEM .
    • Perso je privilégie Baro + GPS et mon profil vertical est bon. J'ai testé Baro + 3D c'est bon aussi.

    En conclusion:

    • Le bon CDEM dans LAND indispensable,
    • Dans le GPS, c'est un plus (très sexy)  pour recaler avant de partir,
    • Sur le trajet, Perso Baro + GPS mais rien ne s'oppose a Baro + 3D

    Concrètement, sur le terrain c'est assez bluffant, la plupart du temps (Je fonctionne avec un fichier *.rte) je place sur ma route (fichier *.rte) un point (Wpt) sur chaque sommet, fond de vallée, Bifurcation, point dangereux, etc. Et en bas de l'écran il y a le champ "Dénivelé au suivant". (Ps lorsque la route est fait en c'est une trace réduite aux points d'intérêt, pas besoin de mettre des points partout, la transformer au format RTE, (garder le Trk/Gpx)  on complète les Wpts (Icone, rayon) et la route est finie l'envoyer au GPS. Le TrK/Gpx mis de cote sortez le, faites le passer par un site de routage qui place automatiquement tous les points intermédiaires (pas besoin de se casser la tête), retour dans land, calez l'altitude de la trace et hop dans le GPS (cochez colorisée par Pente ou altitude) (vérifier que la conf du GPS n'écrase pas ce choix).

    Sur le trajet, vous ouvrez la trace (trk/gpx) et la route (rte), démarrer/aller c'est  la route (*.rte) qu'il faut choisir. 

    Le guidage se fait vers chaque Wpts, distance, temps, dénivelé, etc.. Donc vous aurez les datas pour le sommet (dénivelé restant , distance,...) qui est là juste devant vous et la trace colorisée par la pente donne l'indication de la difficulté a venir (Faux plat, pentu, etc) "Mon pote je vais  le mettre Ko là!". 

    Si le fond est l'IGN et que vous n'êtes pas trop dans le rouge, la valeur du dénivelé est identique (au pas altimétrique des courbes) au nombre de courbes a avaler. Bon il y aura des moments ou ca sera faux mais globalement (la majorité du temps) c'est bon.

    Ce que j'ai constaté de temps en temps (Pourquoi ? L'occurrence "a la louche" 1 fois sur 10 ou 20) sur une sortie, pour une partie du trajet c'est dans le  ZAG (décaler en fait de quelques mètres) , et ca revient bon quand le recalage se fait. 

    Bonne utilisation et bonnes randonnée  

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Complement

    Par exemple je pars de chez moi, comment connaître précisément l'altitude par exemple au 2 Rue Martin dans la ville de Gulim (exemple bien sûr). Y a des indications fiables sur certains sites ?

    Imaginons que tu habite chemin du paty a villez, ou que tu aille y faire du vélo (c'est joli et bien vallonné).

    J'ouvre l'IGN dans Land je situe ma maison et je lis les courbes..

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Concrètement ce que ca donne sur le GPS (Trail ), sans la trace avec la pente 21 m pour atteindre le WPT  compter les courbes (espacées de 5 m)

     

    VTT , le trait violine, la route, la trace est en jaune léger faux plat montant (la carte c'est une Rmap perso des essais en cours , les courbes Bd alti IGN) Trait bleu quadrillage type carte de Raid .

     

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Merci encore pour toutes ces infos. C'est top !
    Aujourd'hui sur une sortie j'ai appliqué altitude baro (calib GPS) avec calibrage manuel au départ et ma foi très bien.
    Parcontre l'indication pente... Avec CDEM... Toujours instable...
    Sur ma sortie d'aujourd'hui en revanche très déçu par l'autonomie de la batterie.
    Je suis parti avec 56%, au bout de 2h30 coupure du SeeMee. Au bout de 3h30 alerte batterie faible puis coupure...
    Chez Garmin ça coupe vraiment quand on tombe à 4%.

    C'est vrai que j'ai fait toute la sortie avec l'affichage allumé pour suivre une trace. Et dans les options du GPS la prise de mesure est continue (GPS + Glonass).
    Peut-être que ça vient de là.

    En tout cas de ce que j'ai compris dans d'autres discussions il faut faire une charge à 100% tout de suite.

    Question subsidiaire : peut-on brancher le GPS pendant l'activité ? Par exemple via une batterie externe.

    Merci encore.

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

     

    Bonsoir,

    C'est une batterie qui est donnée pour 20 heures d'autonomie, le plus long que j'ai fait c'est deux jours consécutifs d'utilisation sans limite et a la fin de la journée la batterie était au-delà de 40% un jour et presque a 50% le lendemain. Je l'ai rechargée durant mon sommeil. 

    TwoNav / Garmin / SmartPhone...peu importe c'est lié à la technologie de la batterie li-ion. 

    Il faut bien comprendre qu'une batterie ce n'est pas un réservoir d'eau. Ont ne peut pas puiser pour cette techno (Pour d'autre techno c'est plus contraignant) 20 fois une heure. L'autonomie c'est une durée maximale d'utilisation a partir d'une situation nominale.

    Si tu continue comme ça, dans moins de trois mois tu va devoir le renvoyer chez TwoNav, a toi de voir ou est ton intérêt.

    Je ne vais pas recommencer l'explication, lit le post relatif a ce sujet.

    CDLT

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Complément :

    "Par contre l'indication pente... Avec CDEM... Toujours instable..." Parce que tu a demandé l'affichage de la pente actuelle, c'est normal le CDEM n'y est pour rien!

    Mathématiquement c'est quoi une pente ? 

    C'est le rapport entre l'altitude gravie sur une distance donnée et la distance Horizontale franchie.,  si mon altitude s'est élevée de 100m sur une distance horizontale de 1000 m ma pente c'est 10%..

    Et la pente actuelle c'est quoi ?

    C'est celle de l'instant T, mais dans l'instant T, par définition ont a une position, une altitude. Il n'y ni dénivelé franchie ni distance franchie.

    Le dénivelé c'est ce que j'ai monté durant un temps donné (qui est le passé), idem pour la distance.   

    Pour calculer une pente actuelle (instantanée) , il faut calculer l'angle entre les vecteurs vitesse Horizontal et vecteur vitesse Vertical. Un GPS n'a pas ces infos car il faut des accéléromètres (Capteurs qui arrivent dans les nouveaux GPS), et connaitre l'angle de calage du GPS, sa position par rapport a l'horizon physique . Les GPS ne savent pas encore faire ça, ca va venir avec l'intégration d'accéléromètres (2 dans le Trail et le CROSS, mais il en faut plus).

    Le GPS est un capteur de position (3D) , et de vitesse. 

    Donc pour obtenir une pente il faut calculer sur un temps donné (quelques secondes) la distance horizontale parcourue, et le dénivelé gravit durant ce temps. Par conséquent c'est une pente du passé, pas celle de l'instant présent (celle des dernier 100m, 10 m, 1000m) Ont le voit bien quand tu prend une cassure de pente la valeur affichée est en retard d'au moins 2 secondes. 

    Or le GPS fait un FIX toutes les secondes avec potentiellement une erreur au mieux de 3,4 m (conditions de réception idéales), à 20 km/h chaque seconde le GPS parcourt 5,5 m (soit  5,5 +/- 3.5) ce qui fait une erreur pouvant atteindre 60% lorsque toutes les conditions de réception sont parfaites, donc la pente peut être fausse de 60% alors que tout est OK. Il faut donc filtrer les données le calcul pour gommer ça, le résultat ne sera jamais bluffant, c'est techniquement impossible, jusqu'à l'intégration d'au moins 3 Accéléromètres.

    Comme le VTT est sur le plancher des vaches, qu'il ne vole pas.. La pente sera celle de la trace suivie, donc si le GPS  affiche la pente de la trace suivie, il affiche (forcement) la pente instantanée. La pente de la trace suivie a été calculée avant de partir, par Land avec le CDEM. Si le CDEM est précis c'est assez précis.

    CDLT   

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    D'ac oui j'ai compris du coup pour lhistoire de la pente.
    S'agissant de la batterie j'en déduis qu'il faut charger dès la fin d'une sortie.

    C'est quand même bon à savoir pour une épreuve de type bickepacking longue.
    En tout cas chez Garmin on peut charger pendant l'activité. Je vais essayer avec le Two Nav parceque malheureusement sur une épreuve bickepacking longue distance, tu peux très bien faire 12h "de suite" et dormir 1h ou 2 pour renquiller sur quelques heures et donc j'en déduis que la charge ne sera jamais suffisante pour tenir encore. 
    Exemple : j'ai prévu un 400 kms en Normandie au mois de mai. C'est un truc à boucler en 16 17h, un truc du genre en dormant le minimum. Le Two nav ne tiendra pas.

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Suite,

    Si tu gère correctement la batterie en permanence et que tu le configure en mode économie d'énergie, il va tenir largement.  Pour te rassurer à chaque pause tu raccorde une Power Bank capable de délivrer au moins 2A , en 1 ou 2h de sommeil il va recharger entre 30 et 60%. 

    Sur le vélo tout vibre avec plus ou moins d'amplitude, il va inévitablement se créer un phénomène de résonnance au niveau du connecteur (Il va vieillir rapidement).  Les matos qui sont conçut pour ça ont un connecteur sur un support flottant.

    CDLT 

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Petit retour sur la pente, je n'ai pas lu ni étudié tous les manuels de GPS Garmin , car chez Gramin chaque type de GPS integre des fonctions particulières liée a la population d'acheteurs cible. Mais ce qui est intéressant c'est de comprendre ce qu'il ont développé pour une de leur fonction phare le ClimbPro. Pour résumé ClimbPro chez Garmin c'est la même chose que colorisé une trace par la pente chez TwoNav, la différence essentielle est la customisation le look c'est mis en valeur différemment. Ce qui conforte l'idée que le calcul de pente instantané n'est pas, en l'état, la solution idéale. 

    Pour les GPS qui ont le ClimbPro, quand l'utilisateur l'active, Garmin connecte va importer un CDEM et caler l'altitude de la trace sur ce CDEM. En suite en roulant le GPS affiche le profil vertical sur une page sexy.

     Quand tu clic sur l'option couleur de la trace par la pente sur Land tu fais la même chose. Bon dans le GPS il n'existe pas cette image avec la coupe verticale, mais perso je préféré la trace colorisée (ou dénivelé au suivant)  car je garde mon écran avec la situation  générale.

    Pour les autres fournisseur de GPS, c'est assez difficile de connaitre les logiques mise en œuvre,  la doc disponible se borne au mode d'emploi. 

     

    1
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Merci @EagleFour.
    Pour la batterie, j'ai déjà commencé par :
    1] désactiver l'option GPS en continu (en m'inspirant de tes conseils dans dautres discussions, connexion intermittente à 2 3 4 s selon le type d'activité) ça peut déjà faire gagner un peu de batterie
    2] enlever l'affichage à 100%

    Options encore possible :
    - désactiver SeeMee. La sécurité c'est important (le fait que ma copine puisse savoir où je suis en cas de pépin) mais sur une longue sortie pourquoi pas l'activer une fois de temps en temps plutôt qu'en continu.
    - GPS plus Glonass c'est suffisant. Galileo c'est précis mais les trois en même temps ça bouffe de la batterie.

    Xavier

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Yves BALESTRA

    Bonjour

    Désactiver SeeMe, c'est une erreur. C'est précisément quand il sera éteint qu'il y aura un pépin !

    Et la coupure de SeeMe pour cause de manque de batterie, c'est normalement à 10% avec une alerte sur l'écran. Les autres coupures, (je viens d'en avoir 2 de suite avec batterie chargée), c'est une erreur. J'ai d'ailleurs contacté Twonav qui n'a pas été en mesure de l'expliquer avec les fichiers que j'ai envoyés.

    Je ne suis pas sûr que désactiver l'option GPS en continu fasse gagner de la batterie : l'extinction n'influe pas, mais l'allumage doit pomper de l'énergie.

    Et avoir un GPS, si c'est pour l'éteindre (même pas longtemps), à quoi ça sert ?

    Il vaut mieux couper le wifi et le bluetooth.

    L'option de la powerbank est le plus judicieux.

    Yves

     

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Xavier Bonnehorgne

    Bonjour @YvesBALESTRA
    Je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est une erreur. Mais la dernière fois je me suis retrouvé comme un con. Mon Trail 2 bike n'a pas attendu 10% de batterie. À 40 % il m'a mis un message comme quoi il coupait le See Mee. 50 min plus tard coupure totale plus de batterie. J'avais prévu une sortie de 170 kms avec un tracé à suivre. Un beau à GPS 300 euros et je termine ma sortie avec mon smartphone pour prévenir mes proches et enregistrer le reste de ma sortie, 60 bornes avant la fin, c'est un peu dommage... Ça c'est une erreur aussi 😁
    Certes j'ai peut-être fait une erreur de partir avec seulement 60% de batterie. Mais avec ma Fenix 5x Garmin j'aurais peut-être certainement terminé la sortie avec 4% avant extinction. Je n'ai jamais eu de problème de vidage de batterie soudainement comme ça en 3 ans d'utilisation.

    Bref, espérons que c'est une erreur du GPS en effet. J'aurais préféré qu'il me propose simplement la coupure de SeeMee et qu'il me laisse ensuite tranquille finir ma sortie avec la batterie restante.
    Je remarque quand même qu'en ayant baissé le niveau d'affichage et réglé le GPS avec un enregistrement par intervalle de temps 3s. C'est beaucoup mieux en économie de batterie.

    Bref je vais essayer de redescendre à ce niveau de batterie pour voir ce qui se passe.

    Xavier

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    La batterie de ton GPS t'a lâchée car tu la gère très mal. 

    Comme c'est une erreur de comparer avec la "fenix", d'un cote la montre c'est (a vérifier) un écran LCD rikiKi qui consomme rien (logique ont peut pas y mettre une grosse batterie), de l'autre UN GPS avec un grand écran lumineux, c'est forcement l'écran qui consomme le plus !

    Le chipset du GPS va consommer  0,0175 % de la batterie, c'est ridicule.

    Partir pour 170 Km sans avoir charger auparavant le GPS a 100% pour un essais en prévision de ton trip !

    Sincèrement, c'est pas le GPS qui posera le plus de soucis!

    Pour l'autonomie du GPS c'est simple (Comme pour tout SmartPhone) ou tous les eqts portables qui fonctionne avec une batterie li-ion :

    • Recharger systématiquement après chaque utilisation, avec une source capable de fournir 0,5C,
    • Une PowerBank en secours et pour  les "inquiets qui font du du très long", a chaque pause le raccorder. 
    • Le corps aura aussi besoin de recharger ses accus, enfin je pense..

    J'ai fais un petit essais avec un tout petit compteur GPS brython, sur une période de trois mois  il n'a pas été rechargé systématiquement après chaque sortie (Volontairement) autonomie 30h. Donc après trois mois il a commencer a me lâcher en cours de sortie. Ensuite je lui ai (depuis deux sorties) appliqué systématiquement un cycle de charge avec une source suffisante. A priori c'est bon je l'ai récupéré, il a  4 ans.

    Le SeeMee se coupe bien  à 40 %, du moins c'est ce que j'ai constaté et TwoNav n'a pas l'intention de changer cette logique, c'est leur réponse.  Cela dit sur le niveau de sécurité pour celui qui part seul en terre inconnue c'est primordial, sur une sortie organisée ou il y aura un petit train je ne vois pas bien l'intérêt d'utiliser le see mee.

    En toute logique la charge de la batterie gérée correctement, le GPS FULL allumé et raccordé à une  PowerBank (Prend en une capable de fournir plus de 2A sur deux USB, ca rechargera le SmartPhone en même temps)  lors de chaque pause (recharge accu du bonhomme) la batterie de ton GPS ne passera pas sous les 50%.

    CDLT

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Yves BALESTRA

    @Xavier
    Ce qui est bizarre, c'est qu'avec 40% de batterie, le GPS coupe seeMe (avec une alerte) et surtout que 50mn après il s'éteigne.
    Soit l'affichage du pourcentage est faux, ce qui serait plausible
    Soit le GPS à un défaut et à eu une consommation exagérée dans les 50 dernières minutes.
    Dans les 2 cas, c'est inquiétant parce qu'on ne plus, s'y fier.
    Il faudrait peut-être refaire des tests dans les mêmes conditions pour s'en assurer.
    Pour la coupure du GPS pour économiser la batterie, je sais bien que c'est dans le Manuel, mais je ne suis pas convaincu.
    J'ai un Aventura 2 avec une batterie amovible de grosse capacité.
    Je ne sais pas si c'est le même type de batterie que le trail2, mais je fais plusieurs sorties de suite sans recharger à chaque retour. J'attends de descendre à 15-20% avant de recharger complètement. Ça correspond à 5-6 sorties de 3-4h.
    Je n'ai donc pas de souci de batterie puisque j'ai l'affichage quasi à fond et GPS permanent. La décharge est donc linéaire au fur et à mesure de l'usage.
    Pour seeMe, je m'assure de ne pas descendre sous les 10%. Et les coupures que j'ai eues n'ont pas eu d'alerte. Sans doute un défaut de transmission ou du système SeeMe lui même. C'est un pb déjà rencontré par d'autres utilisateurs sans avoir la réponse.
    À voir aussi, si le réglage de la coupure de seeMe se fait à 40% sur le trail2. Ce qui est beaucoup trop haut, si c'est le cas.

    Yves

    0
    Azioni per commenti Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    La décharge n'est pas linéaire c'est comme ca:

    La charge c'est comme ça :

    En principe, si elle n'est pas rechargée systématiquement (c'est une techno qui aime bien ça, contrairement a d'autre techno ou il fallait pas le faire) elle va vieillir plus vite et perdre sa capacité. Elle n'aime pas non plus (tecno li-ion) les décharges profondes et répétées. Cela étant respecté elle tiendra l'autonomie prévue.

    Si la tension s'effondre sous 3V, a priori il faut un cycle de charge a 1C pour la récupérer.

    Ce qui a du se passer comme c'est une batterie utilisée sans recharge systématique ou rechargée par une source qui ne délivre pas 2A (Trail 2) 3A (Aventura) elle s'est effondrée. 

    Il y a eu un autre FIL sur ce sujet, le constat était presque le même, la batterie ne passait plus au dessus de 50% et chutait a 0 sous 30%.. Apres l'avoir raccordée a une source capable de 2A (C'était un Trail 2) et l'avoir laissée aller a 100%, l'auteur du Fil a reporté que c'était OK depuis plus de nouvelles donc ont va supposer que c'est bon.

    CDLT

    0
    Azioni per commenti Permalink

Accedi per aggiungere un commento.