Qualité des cartes IGN 1/ 25000

Kommentare

65 Kommentare

  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Le sujet initial du post est relatif à la qualité des cartes IGN, notamment des dalles ou tuiles obtenues via TwoNav. La résolution "native" de ces cartes 2,4m /pi - 150 dpi est limite pour une utilisation sur les GPS dotés des nouveaux écrans qui sont "HD": C'est un constat.

    Les solutions, pour avoir une carte de bonne qualité (non floue), il en existe c'est d'obtenir une dalle IGN 1/25 000 mieux résolue que 2,4 m / pi - 150 dpi, ce qui est possible via MOBAC (le mode opératoire a été exposé au cours de ce post). Une autre solution étant d'utiliser des cartes ou des tuiles ou dalles issues Open Street Map (Qui s'importent facilement avec LAND) qui sont d'un type différent c'est a dire vectorielle, (IGN : raster) donc une technologie qui quelque soit le niveau de zoom procure une qualité graphique  qui ne s'altère pas. Il est même possible d'y ajouter les courbes de niveau, et de leur donner un aspect visuel identique a celui d'une carte IGN.

    Pour le reste, sur la qualité graphique quelqu'en soit la cause (Relevé ancien transformés d'un repère a un autre, dessins, etc..) en restant dans le sujet de ce post, placer un point "Wpt" sur la carte IGN 1/25 000 peut réserver quelques surprises. Ce Wpt peut être décalé de quelques mètres, or avec un GPS qui localise à mieux que 5m sur le terrain ca se constate. Mais si l'utilisateur exploite l'ortho photo aérienne IGN qui est récente et fournie dans le pack Géoportail pour placer un Wpt, ou une trace, le positionnement sera précis et cohérent de la précision du GPS.

    Ce ne sont que des "solutions" accessibles a tous pour "pallier" a ce que certains d'entre nous reproche ou vont rapidement reprocher aux cartes IGN actuelles. Il est plus que probable qu'au cours des années a venir ces aléas vont s'estomper.

    C'est juste un constat relatif au sujet du post "Qualité des cartes IGN". 

    Bien cordialement a vous

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    Rebonjour,

    La résolution "native" de ces cartes 2,4m /pi - 150 dpi est limite

    Il est possible d'utiliser la carte PlanIGN, qui va jusqu'au zoom 19, c'est à dire 20cm/pixel. Elle est moins détaillée, moins "belle" que la Scan25, mais en fait, du même niveau de lisibilité et détails que les cartes (OpenTopo, Komoot, ...) qui viennent de OSM. J'utilise PlanIGN en ligne avec Locus Map, au zoom 19 sur un smartphone (écran très haute résolution, de l'ordre de 400dpi), c'est nickel, précision "cadastrale".

    Et surtout, PlanIGN, c'est gratuit, licence Etalab !

    Une autre solution étant d'utiliser des cartes ou des tuiles ou dalles issues Open Street Map...un type différent c'est a dire vectorielle...

    Certes, mais si c'est pour s'orienter vers des cartes vectorielles, on va forcément se poser la question de la pertinance de Twonav par rapport à Garmin, dont les fonds vectoriels sont la niche propre, contrairement à Twonav qui est le seul à permettre d'utiliser sans faire d'efforts les cartes raster.

    d'entre nous reproche ou vont rapidement reprocher aux cartes IGN actuelles

    Pas toutes, mais seulement le fond de carte Scan25 (ou Topo25) : ce fond de carte cible l'édition papier, et ne va évoluer que comme maintenant, c'est à dire lentement. A lire la littérature de l'IGN, c'est clair que l'avenir pour eux est la carte PlanIGN (raster et vectorielle). Et si l'avenir est au vectoriel, il est certain que le niveau de détails sur une carte Scan25 ne sera pas reporté en vectoriel, ce sont des détails sont modélisables, quasi du "dessin" (ou alors avec une taille de fichiers qui deviendrait pléthorique).

    Cordialement,

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    suite,

     "Et si l'avenir est au vectoriel, il est certain que le niveau de détails sur une carte Scan25 ne sera pas reporté en vectoriel"

    L'avenir est probablement au vectoriel,  OpenStreetMap ce n'est pas une carte mais une base de donnée sans limite la richesse est quasi infinie, il n'y a aucune limite au niveau de détail. ex la cartographie d'un musée part du bâtiment, elle peut descend jusqu'au détail des œuvres, l'artiste etc.. C'est au  logiciel qui dessine la carte d'extraire et de représenter les éléments qui sont adaptés au niveau de Zoom. Un symbole sur une carte se lit parfois mieux qu'un dessin.

    Sur une carte de type randonnée ou VTT OSM permet de faire apparaitre des notions qui n'existent pas dans une carte Raster IGN  un exemple pour illustrer le propos les passages a gué ainsi que la nature du gué (Ce  n'est qu'un exemple). Pour tous les objets il en est de même, ainsi va la classification des sentiers sur plusieurs niveaux. A charge du logiciel de dessins de customiser la présentation, comme c'est le cas sur Komoot, U Map, et les autres..

    CDLT  

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Bernard Perrot

    OpenStreetMap ce n'est pas une carte mais une base de donnée

    Ce n'est pas exclusif à OSM/
    Par exemple, voici les couches de PlanIGN (formule vecteurs tuilés).
    Le style est configurable dans un fichier .json, que l'on peut générer avec l'éditeur Opensource Maputnik.

    En consultation vecteurs tuilés, les tuiles sont envoyées au format Mapbox Vector Tiles, standard ouvert sous licence CC.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Maxime Muller

    C'est trop compliqué pour récupérer le PlanIGNet ne fonctionnera pas sur Land, le scan25 me suffit amplement et c'est celui utilisé par une majorité de randonneurs, vttistes etc.... Et c'est le format des cartes papier.
    CDL

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.