Land dénivelé faux

Kommentare

66 Kommentare

  • Avatar
    www.twolandnaviste .fr

    Bonjour à tous,

    J'ai trouvé ce que me choque dans votre graphique, Thierry.

    Vous me démontrez que la trace réalisée est toujours plus longue que la trace prévue (et j'étais d'accord avant même votre démo. Il m'arrive de faire demi-tour pour revoir quelque chose). Votre graphique montre 2 traces de même longueur de 0 à 3400 m. Or, la trace prévue fait environ 2600 m. (Ma trace et celle d'Arnaud le confirme à quelques mètres près)

    Puisque la trace prévue coupe des virages, puisque la trace réalisée "batifole de droite, de gauche au grès de son humeur", les 2 traces ne passent pas les mêmes lignes de niveau IGN donc, elles n'ont pas, par endroit, les mêmes altitudes. Votre courbe verte "altitude carte IGN"  appartient soit à l'une, soit à l'autre mais ne peut pas être communes aux 2.

    Un graphique avec une trace prévue de 2600 m et SA courbe (verte) de niveau de carte IGN sur cette distance. OUI.

    Un graphique avec une trace réalisée de 3400 m et Sa courbe (verte) de niveau sur cette distance. OUI

    Mais une trace de 2600 m étirée comme un élastique sur une distance de 3400 m (Delta de 800m !), une autre en zigzag de 3400 m et avec une courbe verte non identifiable, NON.

    Cordialement

    Laurent

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonsoir,

    Le mot est fort "Choqué"!

    La modélisation géographique de la terre  par le GPS et la représentation qui en est faite sur les cartes est faite dans le système de représentation d'un point par ses coordonnées géographique le  WGS 84.  

    D'un cote vous avez une trace qui comporte 3400 points caractérises par leurs coordonnées géographiques et de l'autre une trace de 30 points caractérisés par leur coordonnées géographiques.

    En associant les points de ces deux traces ayant les mêmes coordonnées géographique dans un fichier Excel il devient possible de présenter sur un même graphique ces deux traces, vu qu'elles passent par les mêmes points. 

    De la même manière il est possible sur la carte, de relevé les coordonnées géographiques des points d'intersection des courbes de niveau avec le sentier qui a servit de support à la trace, et de reporter l'altitude de ces points dans le fichier Excel au bon endroit.

    Le principe, ont reporte sur une référence unique "des relevés" afin de constater les erreurs. Si je comprend votre raisonnement vous ne constaterez jamais rien.. L'élongation de distance se fait entre les points.

    Pour un puriste ou un coupeur de cheveux en 4 il faudrait corriger les points de la trace enregistrée de l'erreur du GPS, mais vu l'erreur qu'on cherche cette absence de correction ne fausse pas les résultats.

    De toute évidence le fichier altimétrique est faux, et  c'est ce que l'ont voulais comprendre ?

    Le calcul d'altimétrie fait par LAND n'est pas idiot du tout, mais il utilise des données altimétriques erronées.


     

    Ceci clos ma participation à ce débat, l'utilisation d'une autre application confirme cette analyse.

    Pour les points aberrants du fichier d'Arnaud il s'agit probablement d'erreur engendrées par la manipulation TRK -> GPX -> XX -> GPX -> TRK...

    Bien cordialement

    Thierry

     

     

     

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    www.twolandnaviste .fr

    Bonjour à tous,

    D'un cote vous avez une trace qui comporte 3400 points caractérises par leurs coordonnées géographiques

    MERCI, MERCI d'enfin dire quelles sont vos unités employées dans votre graphique.

    Quand je vous ai écrit:

    Votre trace part bien du point coté 586 (coté Natzwiller, 609m pour France_2010.cdem) ? Je pose la question car je ne comprends pas la correspondance hauteur/distance de votre graphique. En effet, par exemple, le pic à 690m (hauteur que je ne "conteste "pas avec France_2010.cdem), selon votre graphique se trouve à 1900 m depuis le départ. Ma trace faite, Land dit que ces 690 m sont atteints à 1188 m du départ (mais le calcul des distances varie aussi en fonction des altitudes). C'est à dire sous le "ie" du mot sentier sur votre carte

    Vous m'auriez répondu: "Mais non, Laurent, mon axe horizontal n'est pas en mètre mais en points de traces, Ce n'est pas 1900 m mais 1900 points." Vous seriez certainement moins "choqué". 

    Un homme de votre culture, mettre un graphique sans ses unités...... c'est forcément aller vers un mal-entendu.

    Cordialement

    Laurent

    PS: J'aurais bien aimé savoir à quel "rythme" ont été pris ces points (horaire ou distance). Tant pis, étudier votre méthode et pouvoir la reproduire aurait pu être intéressant.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Intégration d'une carte 1/15000 géoréférencée dans LAND puis intégrée dans le GPS.

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    Thierry CHARLÈS

    Bonjour,

    Encore un exemple qui tend  a montrer que l'élaboration du dénivelé n'est pas trivial...

    Sur cette trace qui passe sur la carte IGN sur le point cote à 115, or ce point est entre les courbes 120m et 125m.

    Thierry.

     

     

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink
  • Avatar
    www.twolandnaviste .fr

    Bonjour à tous,

    Oui, ce n'est pas trivial.... surtout quand les cartes IGN s'emmêlent les pieds .....

    Mis à part le fait que la route cache la courbe, on peut penser que le 112 m est entre les courbes 110 et 115. Il semble être mieux placer sur la carte ci-dessous. Il est, sûr, sous la 120, ou sous la 115.

    Cordialement

    Laurent

    PS: Attention le point 112 de mon image n'est pas le même point 114 décrit par Thiérry.

    0
    Aktionen für Kommentare Permalink

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu hinterlassen.